CHRISTIE JULIE (1941- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Actrice britannique, née le 14 avril 1941 à Chukua, dans la région d'Assam, en Inde.

Née dans la plantation de thé paternelle, Julie Christie est élevée en Angleterre et en France. Après des études d'art dramatique à la Central School of Speech and Drama de Londres, elle foule les planches pour la première fois en 1957. Son premier grand rôle au cinéma lui est donné par le réalisateur John Schlesinger dans le film Billy Liar (1963, Billy le menteur). En 1965, elle connaît un véritable triomphe et remporte l'oscar de la meilleure actrice pour son rôle du mannequin aux tendances autodestructrices dans Darling (Darling chérie), de Schlesinger. La même année, elle joue la séduisante Lara dans l'excellente adaptation du roman de Boris Pasternak, Doctor Zhivago (Docteur Jivago), porté à l'écran par David Lean. Elle interprète ensuite un double rôle dans l'adaptation par François Truffaut du Fahrenheit 451 (1966, Fahrenheit 451) de Ray Bradbury. L'année suivante, elle incarne l'héroïne de Thomas Hardy, Bathsheba, dans Far from the Madding Crowd (Loin de la foule déchaînée), qui sera son dernier film destiné au grand écran tourné avec Schlesinger.

Au faîte de sa gloire, Christie met un point d'honneur à résister aux sirènes de l'argent et de la célébrité. Méfiante vis-à-vis des projets hollywoodiens trop faciles, aussi à l'aise dans les rôles contemporains que dans les compositions historiques, elle se réserve pour des réalisateurs estimés, tels que David Lean, François Truffaut, Richard Lester, Robert Altman ou Nicolas Roeg. Dans Petulia (1968), de Lester, elle incarne une jeune fille pétillante et libre emblématique des années 1960. Pour le western de Robert Altman, McCabe and Mrs. Miller (1971, John McCabe), elle est nommée à l'oscar de la meilleure actrice, pour son interprétation de patronne de maison close inflexible. Dans le thriller psychologique haletant de Roeg, Don't Look Now (1973, Ne vous retournez pas), devenu un classique, Christie tient son rôle peut-être le plus émouvant, celui d'une femme hantée par la mort [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification

Les derniers événements

6-9 août 1981 • FranceArrivée à Paris de la marche pour la paix

Organization. Le 9, à la porte de Pantin, au cours du festival marquant la fin de la marche, l'actrice pacifiste anglaise Julie Christie plaide « pour une Europe indépendante et dénucléarisée ». La presse soviétique a fait un large écho à cette marche et souligné son caractère de résistance à la « machine de propagande réactionnaire britannique et américaine ».  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

« CHRISTIE JULIE (1941- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/julie-christie/