JUIN HUBERT LOESCHER dit (1926-1987)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

De son vrai nom Hubert Loescher, Hubert Juin est né en 1926 à Athus, en Lorraine belge, curieux mélange de la douceur grand-ducale et de l'âpre netteté des marches orientales de la France. La sidérurgie y côtoyait alors un monde rural, immobile et immémorial, qu'elle commençait à déchirer. À ces premiers décalages s'ajoutent ceux de la famille de l'écrivain qui est élevé par ses grands-parents. Si ceux-ci participent encore au microcosme rural, ils ont par contre reçu quelque instruction. Qui plus est, ils ont ouvert dans la région le premier cinéma, le Perbal, où leur petit-fils, fasciné, contemple un des films tirés des Misérables de Victor Hugo. Les parents, eux, sont dans les affaires. Ils séjournent pour l'essentiel à Bruxelles. L'enfant y rencontre une vie tout à l'opposé du monde taciturne et mythique qui le baigne quotidiennement.

Il n'en faut pas plus pour que le langage, toujours quelque peu problématique en Belgique, devienne une obsession croissante chez un pupille dont la vivacité intellectuelle va de pair avec une instabilité précoce. Comme chez Christian Dotremont qu'Hubert Juin côtoiera plus tard, les fugues sont très vite à l'honneur. Elles préfigurent une vie éclatée, toujours menacée, qui connut même la clochardisation. L'exacerbation des tensions idéologiques à la fin des années 1930, la débâcle et l'exode de 1940, l'imposture des mots sous la houlette nazie, leur permanence aussi, incompréhensiblement, achèvent de secouer les assises du monde structuré et clos des hameaux. La crise religieuse, qui affectera le disciple d'Albert Beguin, et la rencontre du communisme complètent cet itinéraire marqué par l'étrangeté au cœur des choses et des mots, plus que par la souffrance du langage.

Hubert Juin ne connaît en effet ni la menace de l'aphasie ni la tentation de pulvériser la langue. Le silence qui le hante, mais ne le stupéfie pas, est d'abord celui qui entoura son enfance. Ce n'est pas celui d'Auschwitz. Tout cela se révèle dès son premier grand livre : Les Bavards ( [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : directeur des Archives et du musée de la Littérature, Bibliothèque royale Albert-Ier, Bruxelles

Classification

Pour citer l’article

Marc QUAGHEBEUR, « JUIN HUBERT LOESCHER dit (1926-1987) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/juin/