NKETIA JOSEPH HANSON KWABENA (1921- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né le 22 juin 1921, Joseph Hanson Kwabena Nketia fut élevé par sa mère et ses grands-parents maternels à Mampong, en pays ashanti (Côte-de-l'Or, aujourd'hui Ghāna). Après des études primaires et secondaires, il suivit les cours du Presbyterian Training College d'Akropong de 1937 à 1941, où il eut comme professeur le musicien et organiste Robert Danso. Ses études terminées, il enseigna la musique et le twi — une langue des Akans du Ghāna — au collège d'Akropong à partir de 1942. Il transcrivit une centaine de chants akans, qui furent publiés en 1949. Il bénéficia d'une bourse d'études gouvernementale qui lui permit de se rendre en Angleterre et d'étudier pendant deux ans la linguistique moderne à l'université de Londres (département Afrique de la School of Oriental and African Studies). Il en profita pour étudier le piano, l'harmonie, le contrepoint. Il prolongea son séjour pendant trois ans à Londres, ayant obtenu un poste d'assistant au département Afrique. De retour en Côte-de-l'Or, il travailla de 1949 à 1952 comme secrétaire du comité du Language Bureau, révisant des ouvrages scolaires et le Twi Spelling Book, un ouvrage tiré du Twi Dictionary publié en 1881. Sa carrière de compositeur débuta en 1942 avec des chants pour chœur et des chants solo avec accompagnement de piano qui furent diffusés par la radio. De 1952 à 1961, il fut nommé research fellow en études africaines au département de sociologie de l'University College de la Côte-de-l'Or créée en 1948 sur le campus d'Achimota, qui deviendra plus tard, en 1961, l'université du Ghāna. Il se maria le 6 janvier 1952 avec Lillie Agyeman-Dua, une enseignante qui lui donna quatre enfants. Sa première étude, Funeral Dirges of the Akan People (Chants funèbres des Akan, Univ. of Ghana, Legon, et J. Townsend and Sons, Exeter, 1955), apparaît comme un pont entre ses connaissances linguistiques et musicales. Il rédigea à cette époque plusieurs articles portant sur les danses et les chants traditionnels de son pays, des instruments de musique [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : professeur d'histoire, directeur du Centre de recherches Caraïbes-Amériques

Classification

Pour citer l’article

Oruno D. LARA, « NKETIA JOSEPH HANSON KWABENA (1921- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-hanson-kwabena-nketia/