SULLIVAN JOHN L. (1858-1918)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Boxeur américain. John Sullivan fut l'un des champions poids lourds les plus populaires et la grande figure de l'ère des combats à poings nus.

John Lawrence Sullivan voit le jour le 15 octobre 1858 à Roxbury, un quartier de Boston. Après de courtes études au Boston College, il commence la boxe professionnelle en 1878. Le 7 février 1882, à Mississippi City, il met K.O. Paddy Ryan au neuvième round d'un combat qui le sacre champion des poids lourds. Au cours du dernier Championnat du monde à poings nus (London Prize Ring Rules) de l'histoire de la boxe, à Richburg (Mississippi), le 8 juillet 1889, John L. Sullivan inflige un K.O. à Jake Kilrain au bout de soixante-quinze reprises, confirmant ainsi son titre des poids lourds. À La Nouvelle-Orléans, le 7 septembre 1892, lors du seul combat qu'il livre selon les règles dites « du [huitième] marquis de Queensberry » pour défendre sa ceinture, Sullivan est mis K.O. par James Corbett au vingt et unième round, après 1 h 20 min de souffrance.

Si le « grand » John L. Sullivan est généralement considéré comme champion du monde des poids lourds, certains historiens de la boxe ne voient en lui qu'un champion des États-Unis. Le seul véritable grand combat international qu'il livre, contre l'Anglais Charles Mitchell, à Chantilly, dans l'Oise, le 10 mars 1888, se termine en effet sur une égalité au bout de trente-neuf reprises. Sullivan refuse par ailleurs d'affronter le géant noir Peter Jackson, champion d'Australie des poids lourds. Sur les trente-cinq combats qu'il dispute pendant sa carrière professionnelle, jusqu'en 1905, il remporte trente et une victoires, dont seize par K.O. Le boxeur de Boston s'éteint le 2 février 1918 à Abington, dans le Massachusetts.

Le caractère fanfaron et la force légendaire de Sullivan lui attireront de nombreux fans. Grâce à son titre de champion, il amasse près de 1 million de dollars, mais il dilapide sa fortune. Buveur invétéré durant sa carrière de boxeur professionnel, il plaidera par la suite en faveur de l'instauration de la prohibition et prononcera de multiples sermons sur le sujet.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« SULLIVAN JOHN L. - (1858-1918) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/john-l-sullivan/