PETO JOHN F. (1854-1907)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peintre américain, né le 21 mai 1854 à Philadelphie (Pennsylvanie), mort le 23 novembre 1907 à Island Heights (New Jersey).

Les renseignements biographiques que l'on possède sur John Frederick Peto sont maigres et il a laissé peu d'œuvres signées ou datées. Sans doute a-t-il été élève de l'Académie des beaux-arts de Philadelphie. De 1879 à 1886, il participe de manière irrégulière à des expositions académiques. Il fait la connaissance de William Harnett, dont il semble avoir été un ami proche. On retrouve dans les natures mortes de ces deux maîtres du trompe-l'œil américain des sujets communs : billets de banque, livres, violons, pistolets. Le porte-lettres est un des thèmes favoris des deux peintres, mais plus particulièrement de John F. Peto : des rubans entrecroisés et cloués sur une surface verticale servent de support à des lettres et autres objets. Peto peint ce genre de tableaux au début et à la fin de sa carrière. Les peintures tardives, telles que Old Reminiscences, se caractérisent par une plus forte abstraction dans la composition. Peto choisit de représenter des objets banals, usuels.

Entre 1875 et 1889, Peto travaille à Philadelphie, puis il s'installe dans le village d'Island Heights, où il restera jusqu'à sa mort un artiste méconnu, éloigné du milieu de l'art. La plus grande partie de ses œuvres date de la seconde période. Ses tableaux ont souvent été attribués à Harnett, qui connut contrairement à Peto un grand succès. Cependant, malgré l'influence de Harnett, Peto a su trouver son propre mode d'expression. Ses œuvres se distinguent en effet par une palette plus tendre et lumineuse, et par une atmosphère empreinte de douceur et de poésie.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  PETO JOHN F. (1854-1907)  » est également traité dans :

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Les arts plastiques

  • Écrit par 
  • François BRUNET, 
  • Éric de CHASSEY, 
  • Erik VERHAGEN
  • , Universalis
  •  • 13 475 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Performances d'excentriques »  : […] Si le réalisme minutieux, si caractéristique de tant de toiles américaines du xix e  siècle, s'accorde souvent avec le poids de suspicion et la demande sociale d'utilité qui pèsent alors sur l'art, il participe aussi, de loin en loin, à des démarches plus audacieuses, quoique plus confidentielles. La nature morte, genre par excellence formaliste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-les-arts-plastiques/#i_50372

Pour citer l’article

« PETO JOHN F. - (1854-1907) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-f-peto/