JOHNSTON JILL (1929-2010)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrivain et critique américaine, Jill Johnston fut une ardente défenseur du mouvement féministe dans les années 1960-1970.

Jill Johnston est née à Londres le 17 mai 1929. Après avoir étudié la danse à l'université de Caroline du Nord, sur le campus de Greensboro, elle est chargée, en 1959, d'écrire la rubrique que la revue new-yorkaise Village Voice consacre à cette discipline. Au fil de la décennie qui suit, cette rubrique culturelle, qui aborde les mouvements d'avant-garde, adopte un style de plus en plus expérimental et un ton éminemment personnel. Jill Johnston révèle son homosexualité en 1971 et publie deux ans plus tard un manifeste fondateur : Lesbian Nation : The Feminist Solution. Après avoir quitté Village Voice à la fin des années 1970, elle signe plusieurs ouvrages, dont une autobiographie en deux volumes (1983-1985), une monographie sur l'artiste Jasper Johns (1996) et England's Child : The Carillon and the Casting of Big Bells (2008), étude sur la fabrication des cloches entremêlée de récits sur la vie de son père. Jill Johnston s'éteint le 18 septembre 2010 à Hartford, dans le Connecticut.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« JOHNSTON JILL - (1929-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jill-johnston/