JEAN IV LE FORTUNÉ (1604-1656) roi de Portugal (1640-1656)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Roi de Portugal (1640-1656), né vers le 18 mars 1604 à Vila Viçosa (Portugal), mort le 6 novembre 1656 à Lisbonne.

Duc de Bragance – représentant le plus riche de l'aristocratie portugaise –, Jean le Fortuné est l'époux de Marie-Louise de Guzmán, fille du duc espagnol de Medina Sidonia. Fondé en 1641, le duché de Bragance a pour origine la maison d'Aviz, disparue (branche illégitime de la maison capétienne). Le duc de Bragance se voit offrir la couronne portugaise à la faveur de l'insurrection nationale (Restauração), qui chasse Philippe IV d'Espagne, le 1er décembre 1640, et rétablit l'indépendance du Portugal, mettant ainsi fin à soixante ans de domination espagnole. Il est intronisé roi de Portugal le 15 décembre sous le nom de Jean IV, fondant ainsi la dynastie de Bragance. Avec l'appui des Cortes (parlement national bicaméral), Jean IV confère à chaque province l'autonomie en matière de défense. S'employant à édifier un système d'alliances étrangères, il charge des émissaires de recueillir la reconnaissance de la France, de l'Angleterre et de la Hollande. La guerre civile anglaise ayant compromis l'entente formée en 1642 avec la maison des Stuart, Jean IV conclut, en 1654, un nouveau traité avec le Commonwealth, qui lui procure, moyennant des privilèges commerciaux, une aide militaire. Déjà en possession du Pernambouc, État de la région Nordeste du Brésil, le roi s'empare de l'Angola. S'il perd ensuite ces deux territoires, il conserve toutefois ses acquisitions aux Indes orientales. La bataille de Montijo, le 26 mai 1644, marque sa victoire sur les Espagnols, qui tentaient à nouveau d'envahir le Portugal.

Sur le plan intérieur, Jean IV et la reine exercent le pouvoir par l'intermédiaire d'un Conseil royal et d'un Conseil issu des Cortes, et instituent le Conseil d'outre-mer. Par ailleurs, objet d'une tentative manquée d'assassinat, Jean IV va également déjouer les manœuvres de l'Espagne visant à faire isoler l'Église portugaise par le Vatican.

Lorsque le roi meurt en 1656, son épouse assure la régence pour son fils Alphonse VI. Ce dernier est écarté du pouvoir en 1667, mais il conserve son titre. La régence est alors assurée par son frère Pierre. À la mort d'Alphonse VI en 1683, Pierre devient Pierre II, roi de Portugal. Quant à la fille de Jean IV le Fortuné, Catherine de Bragance, elle se marie avec Charles II d'Angleterre en 1662.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  JEAN IV LE FORTUNÉ (1604-1656) roi de Portugal (1640-1656)  » est également traité dans :

BRAGANCE LES

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 703 mots
  •  • 1 média

La maison capétienne des rois de Portugal est issue de la première branche ducale de Bourgogne. À la mort de Ferdinand I er en 1383, les Portugais se rallièrent à son demi-frère illégitime, Jean, maître de l'ordre d'Aviz, pour ne pas tomber sous la domination de la Castille (le roi Jean I er de Castille était l'époux de la fille héritière de Ferd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-bragance/#i_35590

PORTUGAL

  • Écrit par 
  • Roger BISMUT, 
  • Cristina CLIMACO, 
  • Michel DRAIN, 
  • José-Augusto FRANÇA, 
  • Michel LABAN, 
  • Jorge MORAÏS-BARBOSA, 
  • Eduardo PRADO COELHO
  •  • 40 037 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « Les temps sombres: la dynastie espagnole des Habsbourg et la Restauration  »  : […] Après la mort du roi Sébastien en 1578, puis celle de son successeur en 1580, le Portugal est occupé par l’armée de Philippe II d’Espagne, proclamé roi du Portugal lors des cortes de Tomar en 1581, après négociation avec la noblesse portugaise. Il prend le titre de Philippe I er du Portugal. Malgré l’intégration du pays dans la monarchie duale de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/portugal/#i_35590

Pour citer l’article

« JEAN IV LE FORTUNÉ (1604-1656) - roi de Portugal (1640-1656) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-iv-le-fortune/