GALFIONE JEAN (1971-    )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Certes, l'Ukrainien Sergueï Bubka, le maître de la discipline à l'époque, ne put défendre ses chances. Toujours est-il que Jean Galfione, lui, sut prendre la sienne et devint champion olympique de saut à la perche en 1996 à Atlanta.

Jean Galfione

Jean Galfione

photographie

Le 22 août 1998 aux Championnats d'Europe à Budapest, l'athlète français Jean Galfione obtient la médaille de bronze du concours du saut à la perche (5,76 m), devancé par le Russe Maxim Tarassov et l'Allemand Tim Lobinger. Une relative déception pour le champion olympique en titre. 

Crédits : Stu Forster/ Allsport/ Getty

Afficher

Né le 9 juin 1971 à Paris, Jean Galfione intègre en 1987 le groupe de perchistes entraînés par Maurice Houvion à l'I.N.S.E.P. Sa progression est rapide : 4,20 mètres en 1987, 5,16 mètres dès 1988. En 1990, il bat le record de France juniors en salle (5,60 m).

À vingt et un ans, il se voit sélectionné pour les jeux Olympiques de Barcelone, en 1992. En Catalogne, sa déception est vive, car il est éliminé lors du concours de qualifications. En 1994, il est médaillé de bronze aux Championnats d'Europe d'Helsinki (5,85 m), derrière les Russes Rodion Gatauline (6 m) et Igor Trandenkov (5,90 m). L'année suivante, il obtient une nouvelle médaille de bronze, mais cette fois aux Championnats du monde (5,86 m). Il est devancé par Sergueï Bubka (5,92 m) et le Russe Maxim Tarasov (5,86 m).

Le 2 août 1996 à Atlanta, il mène parfaitement son concours, jouant des impasses. En franchissant 5,92 mètres, il obtient la médaille d'or olympique, devançant au nombre d'essais Igor Trandenkov et l'Allemand Andrei Tivontchik, qui eux aussi ont franchi 5,92 mètres. En 1998, il porte le record de France à 5,98 mètres. En 1999, il devient champion du monde en salle. Surtout, à cette occasion, il franchit une barre située à 6 mètres de hauteur.

La suite de sa carrière athlétique est contrariée par des blessures. Il ne peut pas défendre ses chances aux jeux Olympiques de Sydney en 2000. En 2005, il met officiellement fin à sa carrière de perchiste. Mais Jean Galfione est un sportif éclectique. Il se lance dans la voile et, en 2007, participe, comme équipier au sein du défi français K-Challenge, à la Coupe Louis-Vuitton, qui sert à désigner le challenger pour la Coupe de l’America.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « GALFIONE JEAN (1971-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-galfione/