FOLARD JEAN-CHARLES chevalier de (1669-1752)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

De famille noble, enthousiasmé par la lecture des Commentaires de César, Jean-Charles Folard s'enfuit de chez lui pour s'engager dans l'armée. Sa carrière d'homme de guerre se déroule de dix-huit à cinquante ans. Sous-lieutenant puis aide de camp du maréchal de Vendôme, il est grièvement blessé à Cassano et à Malplaquet pendant la guerre de la Succession d'Espagne. Après le traité d'Utrecht, il passe au service de Charles XII de Suède pour qui il conçoit une grande admiration. À la mort de celui-ci, il rentre en France pour participer comme mestre de camp à la courte guerre franco-espagnole de 1719. Le chevalier Folard a déjà écrit un Traité de la guerre de partisans resté manuscrit quand il commence sa carrière d'écrivain militaire. Il publie les Nouvelles Découvertes sur la guerre dans une dissertation de Polybe (1724) puis des Commentaires adjoints à chaque chapitre de l'Histoire de Polybe traduite par dom Thuillier, précédés d'un Traité de la colonne et de l'ordre profond (1727-1730), qui devaient être rassemblés dans l'Abrégé des Commentaires de M. de Folard publié après sa mort (1754). Frappé par l'apparente faiblesse de l'ordre de bataille alors adopté, il propose d'utiliser la colonne, plus redoutable dans l'attaque et plus solide dans la défense. Cette théorie suscita une vive controverse entre partisans de l'ordre profond et partisans de l'ordre mince. À la suite de Frédéric II, qui écrivit L'Esprit du chevalier Folard, la plupart des théoriciens militaires critiquent la colonne, vulnérable au feu. Folard passe la fin de sa vie à répondre aux critiques. Janséniste, il verse dans les excentricités des convulsionnaires ; il meurt isolé et obscur.

—  André CORVISIER

Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, docteur ès lettres, professeur à l'université de Rouen

Classification


Autres références

«  FOLARD JEAN-CHARLES chevalier de (1669-1752)  » est également traité dans :

ARMÉE - Doctrines et tactiques

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 7 992 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Choc, manœuvre et feu »  : […] Pendant des siècles, à travers les doctrines ou les procédés d'emploi, choc et manœuvre s'étaient opposés. À partir du xiv e  siècle, l'apparition de l'arme à feu pose un nouveau problème aux chefs de guerre : comment combiner le feu avec le choc et la manœuvre ? La recherche d'une solution limite pendant plusieurs siècles la réflexion doctrinale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armee-doctrines-et-tactiques/#i_29948

Pour citer l’article

André CORVISIER, « FOLARD JEAN-CHARLES chevalier de (1669-1752) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-charles-folard/