GRESSET JEAN-BAPTISTE LOUIS (1709-1777)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Amiens d'une famille de bonne bourgeoisie, Gresset fait ses études chez les jésuites et entre dans leur ordre à seize ans. Il est envoyé au collège Louis-le-Grand pour y professer, et décrit dans une épître en vers, La Chartreuse (1734), la vie qu'il menait à cette époque. Mais c'est surtout à une sorte de conte poétique, publié la même année, qu'il doit son succès. Ce poème, Vert-Vert, histoire d'un perroquet de Nevers, est difficile à classer parce que d'une conception très originale pour son siècle. C'est l'histoire d'un perroquet, Vert-Vert, élevé à Nevers par les religieuses de la Visitation :

Gras comme un moine, et non moins vénérable Beau comme un cœur, savant comme un abbé, Toujours aimé, comme toujours aimable... Heureux enfin s'il n'eût pas voyagé.

Les visitandines de Nantes ayant exprimé le désir de faire sa connaissance, on l'envoie dans cette ville par le bateau qui descend la Loire. Mais au cours du voyage il apprend toutes sortes de jurons et scandalise les sœurs à son arrivée au couvent :

 Quelles horreurs ! Chez nos sœurs de Nevers,  Quoi ! parle-t-on ce langage pervers !

On le renvoie à Nevers où, corrigé mais gâté, il meurt d'une indigestion de dragées.

Ce badinage fut jugé en son temps agréable et élégant.

Déplacé à La Flèche où il essaie de traduire les Églogues de Virgile, et où il s'ennuie, Gresset obtient de quitter l'habit de jésuite ; il a vingt-six ans. Il fait alors ses débuts dans le monde, donne une tragédie Édouard III (1740), un drame Sydney (1745), une comédie morale Le Méchant (1747). Reçu à l'Académie française en 1748, il se retire à Amiens. Commence alors sa palinodie. En 1759, il abjure, dans une Lettre sur la comédie, le culte de Thalie, traite la poésie d'art dangereux, déclare renoncer au théâtre pour terminer sa vie dans la retraite.

Voltaire, furieux, lui consacre une tirade vengeresse dans Le Pauvre Diable :

 Gresset dévot, longtemps petit badin,  Sanctifié par ses palinodies,  Il prétendait avec componction  Qu'il avait fait jadis des comédies  Dont à la Vierge il demandait pardon.

Il finit alors sans éclat sa carrière dans la ville où il l'a commencée.

—  Denise BRAHIMI

Écrit par :

  • : ancienne élève de l'École normale supérieure de Sèvres, professeure agrégée des Universités (littérature comparée), université de Paris-VII-Denis-Diderot

Classification

Pour citer l’article

Denise BRAHIMI, « GRESSET JEAN-BAPTISTE LOUIS - (1709-1777) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-louis-gresset/