CHASSIGNET JEAN-BAPTISTE (1570?-? 1635)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'œuvre de ce Franc-Comtois est un des trésors oubliés qu'ont exhumés les recherches entreprises depuis la Seconde Guerre mondiale sur la littérature baroque en France. Fils d'un médecin de Besançon, il poursuit à Dôle des études juridiques qui le mènent à une carrière d'avocat fiscal à Gray. Attaché à sa province, il publie des travaux d'histoire locale. Mais, dès l'âge de vingt-quatre ans, il a achevé l'immense suite de sonnets (au nombre de 434) qui porte pour titre Le Mépris de la vie et consolation contre la mort (1594), sonnets souvent admirables et très représentatifs de la sensibilité de l'époque par leur ardeur sombre qui unit violent réalisme, grâce des images, âpreté du ton, ferveur mystique. Il écrit ensuite des paraphrases de textes bibliques, sur les Douze Petits Prophètes (1601) et sur les Psaumes (1613).

—  Jean MARMIER

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, professeur à l'université de Rennes-II-Haute-Bretagne

Classification

Pour citer l’article

Jean MARMIER, « CHASSIGNET JEAN-BAPTISTE (1570?-? 1635) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-chassignet/