CERCAS JAVIER (1962- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Javier Cercas est né à Ibahernando (province de Cáceres, en Estrémadure), en 1962. Dès sa plus jeune enfance, il abandonne cette région pour la Catalogne qui deviendra pour lui une terre d’adoption. Après des études à l’Université autonome de Barcelone (Universitat Autònoma de Barcelona) et l’obtention d’un doctorat en philologie espagnole, il enseigne pendant deux ans à l’université de l’Illinois aux États-Unis, avant de devenir professeur de littérature espagnole à l’université de Gérone. À la fois romancier, essayiste, chroniqueur et traducteur, Javier Cercas aime à convoquer des fragments de l’histoire, notamment celle de la guerre civile espagnole ou de la transition démocratique qui suit la mort de Franco. Il ne choisit pas une démarche d’historien, mais cherche à cerner au plus près les méandres de l’âme humaine. Ici, la relecture du passé tente d’élucider le présent.

Javier Cercas et la quête de l’instant décisif

Javier Cercas et la quête de l’instant décisif

Photographie

Chez le romancier Javier Cercas, la fiction permet de remonter le temps et d'instaurer un dialogue avec l'histoire espagnole. Le travail de l'écriture y dévoile la vérité secrète des êtres. 

Crédits : Leonardo Cendamo/ Getty Images

Afficher

En 1987, Javier Cercas publie sa première œuvre, El móvil, composée initialement de cinq textes, dont un seul sera réédité en 2003 : il s’agit du récit éponyme « El móvil ». Exploitant le procédé de la « mise en abyme » Javier Cercas y met en scène la figure de l’écrivain Álvaro. À son tour, celui-ci devient l’auteur d’un texte sur un écrivain ; des liens se tissent entre le premier niveau de la fiction et le second, jusqu’à se confondre et s’entremêler autour de l’histoire d’un crime. L’acte d’écriture, qui se mue en objet d’étude sous la plume de Cercas, est sans cesse remis en question et finement analysé en même temps qu’il donne naissance à l’intrigue et aux personnages.

Ses propres réflexions ou ses obsessions de professeur écrivain, sa connaissance du microcosme universitaire constituent pour Cercas des sources d’inspiration récurrentes dans les trois romans qui suivent : El inquilino (1989, À petites foulées), El vientre de la ballena (1997) et La velocidad de la luz (2005, À la vitesse de la lumière). Dans la première œuvre, aux accents kafkaïens, El inquilino, le protagoniste Mario Rota, un chercheur italien spécialiste de philologie, se voit [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : ancienne élève de l'École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud, agrégée, maître de conférences à l'université de Paris-Sorbonne

Classification


Autres références

«  CERCAS JAVIER (1962- )  » est également traité dans :

LE MONARQUE DES OMBRES (J.Cercas) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Corinne CRISTINI
  •  • 1 135 mots

Roman polyphonique, palimpseste d’une mémoire à la fois personnelle, collective et historique, Le Monarque des ombres (El Monarca de las sombras, 2017 ; traduit par A. Grujicic et K. Louesdon) se tisse en clair-obscur autour de la figure du grand-oncle maternel de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-monarque-des-ombres/#i_55405

ESPAGNE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Jean CASSOU, 
  • Corinne CRISTINI, 
  • Jean-Pierre RESSOT
  •  • 13 803 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'hybridité créatrice »  : […] Au cœur des années 2000 et au début des années 2010, les lettres hispaniques semblent assumer plus que jamais une certaine forme d'hybridité créatrice, jouant sur la porosité et la variété des genres, l'instabilité et l'éclatement de l'instance narrative, et adoptant très souvent le ton du pastiche et de la parodie ; elles réaffirment et prolongent en quelque sorte des tendances propres à cette éc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-arts-et-culture-la-litterature/#i_55405

Pour citer l’article

Corinne CRISTINI, « CERCAS JAVIER (1962- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/javier-cercas/