JARDINS PUBLICS (É. Vuillard)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La série de neuf panneaux qu'Édouard Vuillard (1868-1940) exécute en 1894 sur le thème des Jardins publics est son premier grand ensemble décoratif. Vuillard y met en pratique l'expérience accumulée tant dans son activité liée au théâtre (décors pour le théâtre de l'Œuvre fondé par Lugné-Poe) que dans ses recherches picturales (simplification des formes, effets formels obtenus par la couleur, traitement des sujets empruntés à la vie quotidienne caractéristiques du travail des nabis). Dans les Jardins publics, Vuillard ne cherche pas à représenter tel ou tel lieu particulier (même si l'on peut reconnaître, dans certains panneaux, le parc de Saint-Cloud), ni à caractériser les personnages qui sont réduits à l'essentiel, sans souci anecdotique. C'est plus sur l'impression visuelle que le peintre accentue ses efforts, unifiant les différents panneaux (qui devaient être présentés séparés) par la répétition dans le bas de chacun d'entre eux, de la même plage de terrain sablonneux en larges aplats et, dans le haut, de la même ligne verte des arbres. L'ensemble des neuf panneaux formait ainsi une sorte de panorama observé à partir d'un point de vue unique.

—  Barthélémy JOBERT

Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure, professeur à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Pour citer l’article

Barthélémy JOBERT, « JARDINS PUBLICS (É. Vuillard) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jardins-publics/