SMUTS JAN (1870-1950)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Maréchal et homme politique sud-africain né le 24 mai 1870 à Bovenplaats, dans la colonie du Cap (auj. en Afrique du Sud), mort le 11 septembre 1950 à Irene, près de Pretoria.

Né dans une famille de calvinistes néerlandais, Jan Christiaan Smuts étudie les sciences et les arts à l'université de Stellenbosch. En 1891, il obtient une bourse pour suivre un cursus de droit au Christ's College à Cambridge. Élève brillant, il part ensuite à Londres, où il reçoit plusieurs prix d'excellence. Malgré un avenir académique prometteur, Smuts souhaite rentrer au pays.

Dès son retour au Cap en 1895, Smuts est attiré par la politique. Il soutient dans un premier temps Cecil Rhodes, Premier ministre de la colonie du Cap, mais se détourne de lui après le raid de Jameson visant à déstabiliser le Transvaal. Smuts s'installe alors à Johannesburg, puis à Pretoria en 1898, où le président Kruger le nomme procureur. À l'âge de 28 ans, Smuts se retrouve ainsi au cœur de la politique du Transvaal et, partant, de l'Afrique du Sud.

Durant la guerre des Boers, qui éclate en octobre 1899, Smuts, à la fois personnage public et militaire, fait des aller-retours entre Pretoria et le front. Lorsque les Britanniques occupent la ville, il reste au front et obtient au bout de quelque temps le commandement de sa propre troupe. Il utilise alors des tactiques de guérilla afin de briser les lignes de communication britanniques. En avril 1902, il envahit la colonie du Cap, avançant jusqu'à environ 200 kilomètres de la ville, mais se rend compte que ses modestes forces arrivent trop tard. Il prend alors part aux négociations qui mettent fin à la guerre, en 1902.

Le traité de Vereeniging (31 mai 1902) signe la fin de l'indépendance des républiques boers, mais Smuts continue à croire en une Afrique du Sud unie. Il retourne à Pretoria et à sa vie de famille, mais se retrouve malgré lui impliqué dans la vie publique. Avec le général Botha, il s'oppose à l'interprétation étroite que fait lord [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : ancien président de l'Institut sud-africain des relations raciales

Classification

Pour citer l’article

Leopold MARQUARD, « SMUTS JAN - (1870-1950) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-smuts/