MONTROSE JAMES GRAHAM marquis de (1612-1650)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Membre de l'aristocratie écossaise, qui a pris une part active dans les événements révolutionnaires, de 1638 à sa mort. Partisan des libertés écossaises, hostile à l'extension en Écosse du système épiscopal, Montrose commence par combattre Charles Ier et commande une partie des troupes levées pour s'opposer aux forces royales. Brouillé avec la puissante famille des Argyll, inquiet des progrès des presbytériens les plus fanatiques, peu favorable à une démocratisation éventuelle du système politique, il se rapproche du roi à partir de 1643 ; l'année suivante, il reçoit le titre de lieutenant général des forces royales en Écosse et est élevé au marquisat. Malgré des revers initiaux, il fait preuve de dons militaires certains et remporte plusieurs batailles entre septembre 1644 et août 1645 ; la victoire de Kilsyth, le 15 août 1645, lui ouvre les portes de Glasgow. Son génie politique s'avère inférieur à ses talents guerriers et il a contre lui de s'être appuyé sur des troupes venues d'Irlande plus que sur les clans écossais. Un an après Kilsyth, il doit fuir l'Écosse, passer sur le continent ; il y mène des intrigues variées auprès de Mazarin et de l'empereur Ferdinand III avant de recevoir de Charles II, en mars 1649, mission de recommencer la guerre en Écosse. Son expédition ayant été affaiblie par le naufrage de la plupart des navires, il est rapidement vaincu et fait prisonnier. Il se justifie d'avoir trahi le parti qu'il avait d'abord soutenu en démontrant que Charles Ier avait accordé toutes les mesures souhaitées lors de la rébellion de 1638-1639, mais que ses opposants avaient alors voulu aller bien au-delà. Il est cependant condamné à mort et pendu, en particulier parce qu'on lui reproche les massacres commis par ses troupes. Il a laissé des poèmes de guerre.

—  Roland MARX

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification

Pour citer l’article

Roland MARX, « MONTROSE JAMES GRAHAM marquis de (1612-1650) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-montrose/