JADES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le jade présente une coloration dans la gamme des verts, allant du vert émeraude au vert pâle ; il peut être blanc ou, plus rarement, rouge brun, jaune, gris, parfois tacheté. Il est utilisé depuis la préhistoire : on le taillait alors pour fabriquer des armes et des outils en raison de sa dureté. Mais le jade est surtout connu pour les bijoux et les objets décoratifs de grande valeur que l'art oriental continue de produire.

En 1863, un minéralogiste français, Alexis Damour, a découvert que les pièces de jade sont en fait constituées de deux minéraux différents : tantôt d'un pyroxène, la jadéite, tantôt d'une amphibole, la néphrite. Ces deux espèces sont visuellement difficiles à distinguer, ce qui explique que l'on ait conservé le terme générique de jade ; mais il convient d'appeler jadéitite les pièces composées de jadéite et jade-néphrite les autres pièces.

La jadéite est un inosilicate d'aluminium et de sodium. Elle peut présenter de petits cristaux millimétriques (site de Cloverdale, Californie), mais le plus généralement ce sont des masses compactes microcristallines, d'aspect cireux, qui constituent les gisements. La jadéite colore la flamme du chalumeau en jaune, ce qui permet de la distinguer de la néphrite.

formule : NaAlSi2O6 ;

système : monoclinique ;

dureté : 6,5 - 7 ;

poids spécifique : 3,30 - 3,36 ;

éclat : de vitreux à soyeux ;

transparence : de translucide à opaque ;

cassure : esquilleuse.

La néphrite est un silicate basique de magnésium et de calcium contenant du fer ferrique. Elle présente le même aspect que la jadéite, mais elle est plus répandue, plus résistante bien que moins dure et ne présente pas de fluorescence, contrairement à la jadéite qui émet une lumière gris bleuâtre sous les ultraviolets.

formule : Ca2(Mg, Fe)5(Si4O11)(OH)2 ;

système : monoclinique ;

dureté : 6-6,5 ;

poids spécifique : 2,90-3,02 ;

éclat : de vitreux à soyeux ;

transparence : opaque ;

cassure : esquilleuse.

Le mot jade ne vient pas du chinois – en Chine, il est appelé yu, terme transposé dans aucune autre langue –, mais de l'espagnol piedra de ijada, c'est-à-dire « pierre des reins », en raison de ses vertus présumées dans la guérison des maladies rénales (le mot de néphrite est tiré du grec nephros, qui signifie aussi rein). En Amérique précolombienne, le jade (comme la turquoise) était en effet plus précieux que l'or ; la Conquête espagnole interrompit brutalement l'art de sa sculpture dans cette partie du monde. En Chine, en revanche, cet art n'a jamais cessé, d'abord avec la néphrite, puis, il y a environ 150 ans, avec la jadéite importée de Birmanie.

Hache de cérémonie olmèque

Photographie : Hache de cérémonie olmèque

Cette hache de cérémonie est une représentation de divinité féline, figure majeure du panthéon olmèque et mésoaméricain présente à toutes les époques. Jade, 1200 avant J.-C., British Museum, Londres. 

Crédits : Erich Lessing/ AKG-images

Afficher

Vase en jade sculpté

Photographie : Vase en jade sculpté

Vase en jade sculpté : un dragon grimpe le long de la paroi pour atteindre la perle de la sagesse située au sommet. Fin de la dynastie Yuan (1280-1368), début de la dynastie Ming (1368-1644), Chine. Oriental Museum, Durham University, Grande-Bretagne. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La jadéite et la néphrite sont connues dans les serpentines, en contexte de séries ophiolitiques. Ce sont des minéraux issus du métamorphisme haute pression-basse température, associés à la glaucophane et à la lawsonite. Toutefois, ils sont le plus souvent exploités dans des formations de remaniement sédimentaire, dans des conglomérats ou en galets roulés fluviatiles.

C'est en haute Birmanie que se situent les plus importants gisements de jadéite, mais ce minéral est exploité aussi en Chine (province du Yunnan), au Japon, au Tibet, au Mexique, au Guatemala et en Californie. Elle est signalée en Corse (Saint-André-de-Colonne) et en Turquie (plateau anatolien entre Eskisheir et Ankara). La néphrite se trouve dans de la serpentine ou en pierres roulées dans l'ouest du Xinjiang (Chine), en Australie (Tasmanie), en Birmanie, au Brésil, au Mexique et en Pologne.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Hache de cérémonie olmèque

Hache de cérémonie olmèque
Crédits : Erich Lessing/ AKG-images

photographie

Vase en jade sculpté

Vase en jade sculpté
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article

Écrit par :

  • : docteur en sciences de la Terre, concepteur de la collection La Science au présent à la demande et sous la direction d'Encyclopædia Universalis, rédacteur en chef de 1997 à 2015

Classification

Autres références

«  JADES  » est également traité dans :

AMPHIBOLES & PYROXÈNES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CARRON
  •  • 3 907 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les jades »  : […] Les amphiboles de la série trémolite-actinote peuvent se présenter en enchevêtrements très compacts, souvent cryptocristallins, auxquels on donne le nom de jade, jade- néphrite ou néphrite. Ce dernier terme évoque leur gisement fréquent en « rognons » dans les alluvions fluviatiles. Les néphrites sont généralement de teinte gris-vert, elles peuvent prendre une coloration beaucoup plus profonde qua […] Lire la suite

CHINOISE CIVILISATION - Les arts

  • Écrit par 
  • Corinne DEBAINE-FRANCFORT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Michel NURIDSANY, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Pierre RYCKMANS, 
  • Alain THOTE
  •  • 54 374 mots
  •  • 43 médias

Dans le chapitre « Origine des néphrites et des jadéites »  : […] Dès l'Antiquité, le yu , pierre noble par excellence, a été entouré d'une aura magique dont on trouve l'écho dans les textes historiques et dans la poésie. La beauté de son poli, sa sonorité, sa dureté en ont fait le symbole des cinq vertus morales des confucianistes : bonté, rectitude, sagesse, courage, pureté. Pour les taoïstes, l'absorption de yu , réduit en poudre, devait permettre d'accéder à […] Lire la suite

DU DRAGON À L'EMPEREUR : TRÉSORS ARCHÉOLOGIQUES DE LA CHINE (expositions)

  • Écrit par 
  • Alain THOTE
  •  • 929 mots

Deux expositions, aussi remarquables l'une que l'autre, ont été montrées à Paris, à la Cité de la musique (21 novembre 2000-25 février 2001) et au Petit Palais (2 novembre 2000-28 janvier 2001), permettant au public d'apprécier certains aspects de la civilisation chinoise qui lui sont encore peu connus. Les expositions archéologiques chinoises se sont multipliées. En les « prêtant » contre monnaie […] Lire la suite

GEMMES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul POIROT, 
  • Henri-Jean SCHUBNEL
  •  • 6 268 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Silicates autres que les béryls »  : […] Le péridot est très anciennement connu. On y distingue trois nuances de vert : vert-jaune à jaune-vert (chrysolite) ; vert olive (olivine) ; vert mousse (péridot stricto sensu ). Ce minéral existe dans les roches ultrabasiques (Égypte, Birmanie). La famille des grenats donne plusieurs gemmes : le pyrope , rouge violacé, qu'on rencontre dans des roches ultrabasiques (Afrique du Sud, Bohême) ; l' […] Lire la suite

MASQUES - Le masque en Amérique

  • Écrit par 
  • Christian DUVERGER
  •  • 3 653 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le masque dans l'Amérique préhispanique »  : […] Jusqu'à la conquête espagnole, la principale vocation du masque en Amérique a été d'ordre funéraire. C'est presque toujours dans des tombes que ce type d'objet a été rencontré. De Teotihuacán (Mexique central) proviennent des séries de masques célèbres : les formes stéréotypées ont été traitées par les artistes dans la serpentine, la néphrite, le basalte, la jadéite, l'albite, avec parfois des in […] Lire la suite

Pour citer l’article

Yves GAUTIER, « JADES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jades/