CHANCEL JACQUES (1928 ou 1931-2014)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Journaliste, mais également écrivain, Jacques Chancel fut en son temps une des figures les plus marquantes de la radio et de la télévision, où il anima notamment les célèbres émissions « Radioscopie » (France Inter, 1968-1982, 1988-1990) et le « Grand Échiquier » (Antenne 2, 1972-1989).

Jacques Chancel

Jacques Chancel

photographie

L'animateur de « Radioscopie » et du « Grand Échiquier » fut une grande figure consensuelle de la radio et de la télévision françaises. 

Crédits : E. Robert/ VIP Production/ Corbis

Afficher

De son vrai nom Joseph Crampes, Jacques Chancel est né à Ayzac-Ost (Hautes-Pyrénées) le 2 juillet 1928. C’est en tout cas ce qu’indiquaient ses papiers d’identité. Il aurait en effet réussi à faire changer sa date de naissance pour pouvoir partir en Indochine à l’âge de dix-sept ans, en 1948. Correspondant de guerre pour Radio France Asie et Paris-Match, il y prend le pseudonyme de Jacques Chancel. Il anime deux émissions quotidiennes pendant plusieurs années. Il est grièvement blessé en accompagnant des troupes au combat.

De retour en France à la fin des années 1950, il travaille d’abord pour la presse écrite avant de rejoindre l’O.R.T.F. À partir de 1968, il anime l’émission quotidienne « Radioscopie » sur France Inter. Jusqu’en 1982, puis de 1988 à 1990, il reçoit tout ce que la France compte de personnalités du monde littéraire, de la chanson (ce qu’on appelle alors les variétés), du cinéma, de la politique, du syndicalisme, du monde religieux… Sa voix chaleureuse, ses questions toujours respectueuses des invités – certains ne se privent pas de lui reprocher un certain manque de pugnacité – font de radioscopie l’emblème d’une radio consensuelle et familière, conçue pour réchauffer le foyer des auditeurs.

Également homme de télévision, il anime de nombreuses émissions pour le petit écran : « Grand Amphi » (1971), le « Grand Échiquier » (1972-1989), « 22 avenue Montaigne » (1987), « Figures » (1988), « Atelier 256 » (1993), « Lignes de mire » (de 1994 à 1998), « Quatre Saisons » (1998-2004)… Il participe à la création d’Antenne 2 en 1975, en tant que conseiller du président de la chaîne, Marcel Jullian, dans le cadre du démantèlement de l’O.R.T.F. sous le septennat de Valéry Gisca [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification

Pour citer l’article

« CHANCEL JACQUES (1928 ou 1931-2014) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-chancel/