AKSAKOV IVAN SERGUEÏEVITCH (1823-1886)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Poète slavophile, fils de Sergueï, frère de Konstantin Aksakov. Après des études de droit, Ivan Aksakov est chargé de missions diverses ; il parcourt la Russie, s'occupe des sectes de vieux-croyants. Arrêté en 1849 pour activités slavophiles, puis libéré, il démissionne en 1852 — son poème Le Vagabond (Brodjaga) lui vaut des ennuis — et se consacre à la littérature : édition du Recueil moscovite, de périodiques (La Voile, Le Jour, Moscou, La Russie) souvent interdits ou censurés. Absorbé par ses tâches de publiciste (campagnes pour la libération des Slaves dans les Balkans, guerre russo-turque), il laisse cependant des poésies émouvantes. Son Étude sur le commerce dans les foires ukrainiennes (O Torgovle na ukrainskikh jarnarkakh, 1858) reste un ouvrage à consulter.

—  Alexandre BOURMEYSTER

Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, docteur ès lettres, maître de conférences à l'université de Grenoble-III

Classification

Autres références

«  AKSAKOV IVAN SERGUEÏEVITCH (1823-1886)  » est également traité dans :

SLAVOPHILES

  • Écrit par 
  • Daria OLIVIER
  •  • 1 217 mots

Important courant de pensée sociale et politique russe, entre les années 1840 et 1860, le mouvement des slavophiles naît d'une querelle historique avec les occidentalistes. Ce terme d'occidentalistes (à l'origine un sobriquet) est toujours couplé avec celui de slavophiles, mais tous deux sont arbitraires et déroutants. Car pas plus que les slavophiles n'étaient des réactionnaires bornés et rétrogr […] Lire la suite

Pour citer l’article

Alexandre BOURMEYSTER, « AKSAKOV IVAN SERGUEÏEVITCH - (1823-1886) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ivan-sergueievitch-aksakov/