IMPLANT COCHLÉAIRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les progrès récents de la neurophysiologie et de l'électronique ont permis d'élaborer des appareillages capables de court−circuiter des éléments sensoriels défaillants. C'est ainsi que les surdités sensorielles bilatérales et profondes peuvent être corrigées par un implant cochléaire qui restitue une perception auditive utile. Il s'agit de suppléer ici à la défaillance fonctionnelle de la cochlée, organe sensoriel de l'audition, en stimulant directement le nerf auditif.

Dans l'anatomie de l'appareil auditif humain, c'est la cochlée, située dans l'oreille interne, qui recueille les informations mécaniques transmises par l'oreille externe et moyenne. L'énergie sonore entraîne une vibration de la membrane basilaire sur laquelle reposent les cellules sensorielles ; étant ainsi excitées, elles génèrent un potentiel d'action qui se propage au nerf auditif. Les propriétés de ces cellules et de la membrane basilaire expliquent le phénomène de sélectivité fréquentielle : un son de fréquence donnée va entraîner la stimulation d'un groupe très restreint de cellules cillées et de fibres nerveuses. Le message auditif, qui est conduit par le nerf, gagne les voles auditives des centres nerveux, puis le cortex cérébral où une analyse du signal sera effectuée, permettant sa compréhension.

Un implant va se substituer à la cochlée, c'est−à−dire qu'il va transformer le signal sonore en un signal électrique qui sera directement transmis aux fibres du nerf auditif. Pour cela, le son capté par un microphone sera d'abord codé par un système électronique en un signal électrique qui est modulé afin de constituer une information. Le processeur vocal appliqué sur la peau au niveau de l'oreille du patient transmet (par induction) les impulsions électriques à un récepteur électronique implanté sous la peau. De là, les signaux vont être acheminés vers une électrode (implant monoélectrode) ou plusieurs électrodes (implants multiélectrodes) qui stimuleront le nerf auditif ; la ou les électrodes peuvent être soit dans la cochlée, au voisinage des fibres nerveuses (l'implant est dit alors intracochlé [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur à la faculté de médecine de Montpellier.
  • : docteur en médecine, chef de clinique, assistant des hôpitaux.

Classification


Autres références

«  IMPLANT COCHLÉAIRE  » est également traité dans :

ACQUISITION DU LANGAGE CHEZ LES MALENTENDANTS

  • Écrit par 
  • Jacqueline LEYBAERT
  •  • 2 560 mots

Dans le chapitre « Acquisition de la langue parlée, Cued Speech et implant cochléaire »  : […] De 90 à 95 p. 100 d’enfants sourds naissent de parents entendants qui, d’ordinaire, n’utilisent pas la LS, et essaient de faire apprendre à leur enfant la LP. Une telle approche a des résultats très variables. L’acquisition de la LP est retardée de façon significative chez beaucoup d’enfants sourds. Cette acquisition dépend non seulement du degré e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acquisition-du-langage-chez-les-malentendants/#i_96625

OREILLE HUMAINE

  • Écrit par 
  • Marcel AUBRY, 
  • Bernard MEYER, 
  • Michel NEVEU
  •  • 5 973 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Appareillage des surdités »  : […] Autrefois réalisé par des cornets acoustiques, l'appareillage des surdités consiste actuellement exclusivement en prothèses électroniques. Elles sont constituées par un ensemble miniaturisé comprenant un microphone, un amplificateur transistorisé à pile et un écouteur. Il existe plusieurs types d'appareillages, pour le choix desquels les indication […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oreille-humaine/#i_96625

PROTHÈSES

  • Écrit par 
  • Pierre RABISCHONG
  •  • 4 293 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Classification »  : […] De nombreuses classifications des organes artificiels ont été proposées, tenant compte de la fonction à remplacer, du mode de fonctionnement ou de la localisation à l'extérieur ou à l'intérieur du corps. On peut également reprendre le regroupement correspondant aux quatre sous-programmes de la machine humaine pour établir ce catalogue. Les prothès […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protheses/#i_96625

Pour citer l’article

Alain UZIEL, Michel MONDAIN, « IMPLANT COCHLÉAIRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/implant-cochleaire/