FRANK ILIA MIKHAÏLOVITCH (1908-1990)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né le 23 octobre 1908 à Saint-Pétersbourg (Russie), Ilia Mikhaïlovitch Frank était le fils d'un professeur de mathématiques. Après des études à l'université de Moscou, il rejoignit l'Institut d'optique de Leningrad en 1931 puis, en 1934, l'Institut Lebedev de physique de l'Académie des sciences, où il accomplit des recherches expérimentales de première importance en physique nucléaire. En 1957, il devint directeur du laboratoire de physique du neutron à l'Institut fédératif de recherche nucléaire (J.I.N.R.) de Doubna (U.R.S.S.). Il est mort le 22 juin 1990 à Moscou.

En 1937, il donna avec son compatriote Igor Ievghenievitch Tamm l'explication théorique du rayonnement émis par des particules se déplaçant plus vite que la lumière dans un milieu matériel (si la vitesse de la lumière dans le vide ne peut être dépassée, celle qui s'observe dans un milieu ne constitue pas une limite absolue), rayonnement étudié en détail par Pavel Alexeïevitch Tcherenkov dans son travail de thèse. Alors que les premières études de ce rayonnement bleu – en particulier par le physicien français Lucien Mallet – l'avaient considéré comme un phénomène de fluorescence, l'expérimentation détaillée de Tcherenkov démontra qu'il s'agissait d'un effet tout à fait différent. Frank et Tamm montrèrent qu'il s'agissait de l'analogue du phénomène du « mur du son » franchi par un avion se déplaçant dans l'air à une vitesse supérieure à la vitesse des ondes sonores. L'effet Tcherenkov est maintenant couramment utilisé en physique des particules pour reconnaître la nature d'une particule produite dans une réaction de haute énergie. Tcherenkov, Frank et Tamm se partagèrent le prix Nobel de physique 1958 pour ces travaux.

Ilia Mikhaïlovitch Frank fut aussi un expérimentateur de haut niveau en physique nucléaire : il étudia en particulier la création de paires électron-positon par des rayons γ, la physique des neutrons et les réactions de fission nucléaire provoquées par des mésons.

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification


Autres références

«  FRANK ILIA MIKHAÏLOVITCH (1908-1990)  » est également traité dans :

TAMM IGOR IEVGHENIEVITCH (1895-1971)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 325 mots

Né le 8 juillet 1895 à Vladivostok (Russie), Igor Ievghenievitch Tamm était le fils d'un ingénieur. Après des études à l'université d'Édimbourg et à celle de Moscou, il poursuivit une carrière académique de physicien théoricien dans divers instituts avant de devenir, en 1934, directeur de la division théorique de l'Institut Lebedev de physique de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/igor-ievghenievitch-tamm/#i_42687

TCHERENKOV EFFET

  • Écrit par 
  • Paul BAILLON, 
  • Robert MEUNIER
  •  • 2 794 mots
  •  • 3 médias

Le passage des particules nucléaires chargées à travers la matière donne lieu à des interactions de natures diverses, l'une d'elles étant l'émission de radiation électromagnétique appelée effet Tcherenkov (Čerenkov). Dans les milieux transparents, cet effet apparaît sous la forme d'un éclair de lumière dont les rayons sont émis dans des directions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/effet-tcherenkov/#i_42687

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « FRANK ILIA MIKHAÏLOVITCH - (1908-1990) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ilia-mikhailovitch-frank/