SIKORSKY IGOR IVANOVITCH (1889-1972)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Igor Sikorsky

photographie : Igor Sikorsky

photographie

Aux commandes de son hélicoptère VS-300, Igor Sikorsky (1889-1972), le 6 mai 1941, à Bridgeport (Connecticut), bat un record du monde de durée avec 1 heure 32 minutes et 26 secondes de vol. 

Crédits : Bettmann/ Getty Images

Afficher

Russe naturalisé américain, Igor Sikorsky, surnommé « Le Prince des hélices » était pilote et constructeur aéronautique.

Igor Ivanovitch Sikorsky est né le 25 mai 1889 à Kiev, où il entreprend des études à l'Institut polytechnique. Il commence par réaliser deux hélicoptères qui ne décollent pas, que ce soit le premier doté de deux rotors bipales superposés et haubanés à l'aide de cordes à piano, ou le second équipé de deux hélices sustentatrices contrarotatives, formées de trois ailes tournantes entoilées.

En 1910, il se tourne vers les aéroplanes. À bord de ses prototypes, qu'il apprend à piloter seul, il bat des records nationaux d'altitude, de vitesse et de distance. Cela lui vaut, en 1912, d'intégrer, comme ingénieur en chef et directeur du département aéronautique, la RBVZ, une fabrique russo-balte de wagons qui produit aussi des avions. Il lance alors le projet audacieux du premier quadrimoteur jamais conçu, un avion géant baptisé Le Bolchoï, et aux dimensions inédites pour l'époque – 20 mètres de longueur pour une envergure de 27,50 mètres et une masse de 4,2 tonnes –, qui effectue son premier vol le 13 mai 1913. Suit un deuxième prototype qui, le 29 juin 1914, accomplit un raid de 3 000 kilomètres avec escales.

La révolution bolchevique met un terme à cette aventure et, en 1918, Igor Sikorsky arrive en France où il s'attelle à la réalisation d'un bombardier lourd qui ne verra pas le jour pour cause d'Armistice. Faute de propositions, il émigre cette fois aux États-Unis en 1919 et s’installe à New York. Après une période difficile, durant laquelle il donne des cours et des conférences pour subsister, il fonde, le 5 mars 1923, la Sikorsky Aero Engineering Corporation qui va produire de grands hydravions transatlantiques – les fameux « clippers » à l'aménagement luxueux.

Il renoue surtout avec les voilures tournantes, en 1939, et donne à son pays d'adoption – il est naturalisé américain – une belle lignée d'hélicoptères dont certains multiplient les records. Ainsi, entre le 13 et le 31 juillet 1952, deux Sikorsky H-19 réussissent la première traversée par étape de l'Atlantique.

Sikorsky est mort le 26 octobre 1972, à Eston, dans le Connecticut.

—  Bernard MARCK

Écrit par :

  • : historien de l'aviation, membre de l'Académie de l'air et de l'espace

Classification

Pour citer l’article

Bernard MARCK, « SIKORSKY IGOR IVANOVITCH - (1889-1972) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 août 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/igor-ivanovitch-sikorsky/