MANNING HENRY EDWARD (1808-1892)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Prêtre anglican, qui, converti au catholicisme, devint archevêque de Westminster et cardinal de l'Église romaine. Né à Totteridge, Manning fut ordonné prêtre en 1832 et nommé archidiacre de Chichester en 1841. Tout d'abord partisan de la Low Church, mouvement de tendance protestante influencé par le méthodisme, il se rallie ensuite à la High Church, courant plus nettement catholicisant, et en devient même le porte-parole après la conversion au catholicisme de J. H. Newman (1845). L'affaire Gorham, à propos de laquelle le pouvoir royal tranche contre le pouvoir épiscopal, scandalise Manning, qui devient catholique.

Henry Edward Manning

Henry Edward Manning

photographie

Henry Edward Manning (1808-1892), ici vers 1870, archevêque de Westminster et cardinal. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Sacré, en 1865, archevêque de Westminster, où il succède à Wiseman, il est nommé cardinal en 1875. Lors du concile du Vatican, il se révèle ultramontain et défend avec vigueur le pouvoir temporel du pape. Ses ouvrages, Le Concile œcuménique et l'infaillibilité du pontife romain (1872), L'Église et la société moderne (1882), exposent cette vision autoritariste du gouvernement dans l'Église. Attiré par les questions sociales, Manning fonde la congrégation des Oblats de Saint-Charles ; en 1889, il parvient à faire cesser une grève des dockers de Londres. Cela lui vaut quelque renom, d'autant plus que ses positions de politique ecclésiastique ne laissaient pas présager ce libéralisme et cette ouverture sociale.

—  Jean-Louis KLEIN

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean-Louis KLEIN, « MANNING HENRY EDWARD - (1808-1892) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-edward-manning/