Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

HELICOBACTER PYLORI

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par et
<em>Helicobacter pylori</em> - crédits : NIBSC/ SPL

Helicobacter pylori

Pendant bien des années, les publications s'amoncelaient qui suggéraient qu'une bactérie pourrait jouer un rôle essentiel dans la survenue de l'ulcère digestif... Et puis, en 1983, un agent infectieux proliférant dans la muqueuse gastrique est découvert, qui fait l’objet d’un article du Lancet – « Unidentified curved bacilli on gastric epithelium in active chronic gastritis » (J. R. Warren & B. Marshall). La bactérie est finalement appelée Helicobacter pylori et les données épidémiologiques suggèrent très fortement qu’elle est bien le microbe à l’origine de l’ulcère des gastrites et des cancers gastriques. Cette hypothèse scientifique reçoit ensuite une légitimation officielle lors de diverses conférences de consensus.

Les experts recommanderont donc désormais de rechercher Helicobacter pylori chez tous les patients dont les symptômes justifient la pratique d'une endoscopie digestive haute. Ceux chez lesquels cet agent infectieux a été identifié pourront bénéficier d'un traitement qui associera un médicament antisécrétoire, destiné à bloquer les sécrétions acides de l'estomac ou du duodénum, et, pendant huit jours, deux antibiotiques actifs sur Helicobacter pylori – amoxicilline et clarithromycine ou imidazolés (métronidazole ou tinidazole) et clarithromycine.

Cette stratégie thérapeutique contribue à réduire dans des proportions considérables des maladies très fréquentes (80 000 nouveaux cas par an en France) et qui tendent à évoluer de façon chronique : 90 % des cancers gastriques sont associés à une infection par Helicobacter pylori.

— Corinne TUTIN

—  ENCYCLOPÆDIA UNIVERSALIS

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Encyclopædia Universalis et Corinne TUTIN. HELICOBACTER PYLORI [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 24/11/2022

Média

<em>Helicobacter pylori</em> - crédits : NIBSC/ SPL

Helicobacter pylori

Autres références

  • ESTOMAC

    • Écrit par
    • 4 235 mots
    • 2 médias
    ...gastro-œsophagien sont devenus des affections facilement maîtrisées en quelques semaines. Ils sont également employés aujourd'hui pour accompagner l'éradication d'Helicobacter pylori. Ce microbe, reconnu en 1980 par l'anatomopathologiste J. Robin Warren, fut étudié ensuite par Barry J. Marshall (Prix Nobel...
  • MICROBIOTE DE LA BOUCHE

    • Écrit par , et
    • 5 235 mots
    • 4 médias
    cancers sont liés à certains micro-organismes pathogènes, ou agents infectieux, qui peuvent être des virus, des bactéries ou des parasites. La première bactérie découverte dans ce cadre est Helicobacter pylori, impliquée dans le cancer gastrique. Les travaux portant sur celle-ci, conduits...
  • WARREN J. ROBIN (1937- )

    • Écrit par
    • 478 mots

    Le prix Nobel de physiologie ou médecine 2005 a récompensé deux chercheurs australiens, Barry J. Marshall (né le 30 septembre 1951 à Kalgoorlie) et J. Robin Warren (né le 11 juin 1937 à Adélaïde), pour avoir découvert que la bactérie Helicobacter pylori (Hp) était un facteur d'ulcération...