STROBEL HEINRICH (1898-1970)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le critique et musicologue allemand Heinrich Strobel fait autorité, par ses écrits et par ses travaux allant de Cherubini à Debussy et à Stravinski. Il est aussi l'auteur de livrets d'opéras, que R. Liebermann met en musique : Leonore 40/45 (1951), Penelope (1954), Schule der Frauen (1957).

Par sa passion pour la musique contemporaine et par son sens de l'organisation, Strobel joue auprès de toute une génération un rôle de grand initiateur. Longtemps directeur des services musicaux de la Südwestrundfunk (Baden-Baden), il dirige aussi depuis 1923 la revue musicale allemande d'avant-garde Melos ; interdite par les nazis à partir de 1934, la revue reparaît dès le 1er novembre 1946, toujours sous la direction de Strobel. À la suite de nombreux compositeurs allemands, il est à son tour animateur du festival de Donaueschingen, voué à la musique contemporaine, auquel il donne un rayonnement international. Son ardeur à promouvoir les créateurs de son temps lui vaut également d'être (en 1956) président de la Société internationale de musique contemporaine (S.I.M.C.).

—  Brigitte MASSIN

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Brigitte MASSIN, « STROBEL HEINRICH - (1898-1970) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-strobel/