VARMUS HAROLD (1939- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Virologue américain, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1989, conjointement à Michael Bishop, pour leurs travaux sur les origines du cancer.

Harold Elliot Varmus est né le 18 décembre 1939, dans le quartier d'Oceanside, à New York. Il est diplômé du college Amherst (Massachusetts) en 1961, de l'université Harvard en 1962 et de l'université Columbia (New York) en 1966. Il rejoint ensuite l'Institut national du cancer, à Bethesda (Maryland), où il travaille sur les bactéries. En 1970, il entre à l'université de Californie, à San Francisco, avec une bourse de postdoctorat. C'est là qu'il entreprend, avec Michael Bishop, les recherches qui lui vaudront le prix Nobel. Harold Varmus poursuit ses activités à la faculté de l'université de Californie, où il devient professeur de biophysique et de biochimie en 1982. De 1993 à 1999, il est directeur des National Institutes of Health. Depuis 2000, il préside le Memorial Sloan-Kettering Cancer Center, à New York.

Harold Varmus et Michael Bishop découvrirent que, dans certaines circonstances, des gènes normaux présents dans des cellules saines peuvent provoquer des cancers. Ces gènes sont appelés oncogènes. Habituellement, les oncogènes contrôlent la croissance et la division des cellules. Mais, s'ils sont détournés par des virus infectant ou altérés par des carcinogènes chimiques, ils peuvent provoquer des cancers. Ces recherches, menées dans le milieu des années 1970, avec la collaboration de Dominique Stéhelin et Peter Vogt, rendirent obsolète la théorie qui voulait que le cancer soit dû à des gènes viraux distincts du matériel génétique normal de la cellule, qui resteraient dormants dans les cellules de l'organisme jusqu'à leur activation par un carcinogène.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« VARMUS HAROLD (1939- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/harold-varmus/