MORGENTHAU HANS JOACHIM (1904-1980)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Politologue et historien américain d'origine allemande, né à Cobourg le 17 février 1904 et mort à New York le 19 juillet 1980. Hans Joachim Morgenthau est connu pour son analyse du rôle du pouvoir dans la politique internationale.

Après des études universitaires en Allemagne (Berlin, Francfort et Munich), Morgenthau obtient son diplôme de fin d'études à l'Institut supérieur d'études internationales de Genève. Il s'inscrit au barreau en 1927 et devient président en exercice du tribunal du travail de Francfort. Il professe le droit public à Genève depuis un an lorsque l'arrivée au pouvoir d'Hitler en Allemagne, en 1933, le contraint à demeurer en Suisse jusqu'en 1935. En 1935 et 1936, il enseigne à Madrid avant de s'installer l'année suivante aux États-Unis ; il obtient sa nationalisation en 1948. Il officie alors à la faculté de Brooklyn College (1937-1939), à l'université du Missouri à Kansas City (1939-1943), puis à celles de Chicago (1943-1971) et de New York (1968-1974), et enfin à la Nouvelle École de recherche en sciences sociales (1974-1980).

En 1948, Morgenthau publie Politics among Nations, une étude devenue célèbre qui présente ce qui est désormais considéré comme l'approche la plus classique et la plus réaliste de la politique internationale. Il y affirme que la politique est gouvernée par des lois naturelles précises et immuables, et que les États ne peuvent mener d'actions adéquates, rationnelles et objectives s'ils les ignorent. Morgenthau place au cœur de sa théorie le concept de pouvoir comme but suprême en matière de politique internationale. En outre, l'intérêt national se définit aussi en termes de pouvoir. Refusant d'assimiler les aspirations morales d'un État aux lois morales objectives qui gouvernent l'univers, il soutient que toutes les actions menées par un État ont pour seul objectif la démonstration, la conservation et l'augmentation de sa puissance. Morgenthau œuvra pour la reconnaissance de la nature réelle et des limites du pouvoir et pour l'utilisation, en politique internationale, de la diplomatie et tout particulièrement de l'art du compromis.

Collaborateur de nombreuses revues universitaires et de nombreux journaux d'opinion, Morgenthau publia également Scientific Man vs. Power Politics (1946), In Defense of the National Interest (1951), Dilemmas of Politics (1958), The Purpose of American Politics (1960), Politics in the Twentieth Century (1962), et Truth and Power (1970).

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« MORGENTHAU HANS JOACHIM - (1904-1980) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-joachim-morgenthau/