LAROCHE GUY (1921-1989)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme de tradition, élevé dans le sérail, mais aussi homme de la modernité, Guy Laroche fut un couturier clairvoyant et attentif aux mutations du monde de la mode.

Né le 16 juillet 1921, dans une famille d'hôteliers installés à la Rochelle, sa ville natale, il est, dès 1949, assistant chez Jean Dessès où il travaille pendant cinq ans ; là il découvre l'art du flou et les drapés savants. À la fin des années 1950, il forme avec Hubert de Givenchy, Pierre Cardin et Yves Saint Laurent la nouvelle vague de créateurs qui en finissent avec le new-look.

Le 1er février 1957, il ouvre seul au 37, avenue Franklin-Roosevelt ce qu'il appelle son « couloir » ; dans ce petit appartement décoré de toile à matelas, il lance sa première collection qui connaît un succès immédiat. Dès lors, « la plus petite maison de couture » de Paris prélude à la brillante réussite de l'univers Guy Laroche.

Il crée un style fait de souplesse et de couleurs. Il aime une mode où la femme puisse évoluer avec aisance, en vêtement de sport raffiné et en tenue de soirée sophistiquée ; le mot confort ne l'effraie pas, ses innovations n'ont pas un goût de provocation. Couturier de l'élégance calme et épanouie, il chérit particulièrement certains thèmes qu'il décline dès 1957 : il développe l'art du décolleté « bénitier », au drapé fluide, tandis que la beauté d'un dos de femme l'inspirera tout au long de sa carrière. Ce décolleté « ludique » plonge jusqu'à la taille en 1957, se voile d'une cascade de jais en 1958, révèle la chute de reins de Mireille Darc dans le célèbre fourreau qu'elle portait dans le film Le Grand Blond avec une chausssure noire, en 1972, et se voile de dentelle pour sa dernière collection de l'automne-hiver de 1988-1989. Il réinvente les robes perlées, les dos blousants, la robe-sac et la robe-bijou. Il aime les manteaux plissés assortis de petits bonnets, le tailleur-pantalon et même la salopette de jersey, et fait chanter les couleurs nouvelles, corail, mandarine, saumon ou le délicat turquo [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages



Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Fabienne FALLUEL, « LAROCHE GUY - (1921-1989) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/guy-laroche/