Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

GUIMAUVE

Les fleurs et les feuilles de guimauve (Althaea officinalis L. ; malvacées) sont usitées comme celles de la mauve. La racine, partie la plus employée de nos jours, contient jusqu'à 35 p. 100 de mucilage, 37 p. 100 d'amidon, 10 p. 100 de saccharose, 4 à 5 p. 100 de tanin, des sels minéraux, surtout des phosphates. C'est un excellent émollient externe et interne, indiqué dans les inflammations de tout ordre. Dans l'usage externe, on l'emploie en infusion à 1 p. 100 (contact 15 mn) ou en décoction à 3 p. 100, en lotions et en compresses sur plaies et ulcères enflammés, furoncles, érysipèle, gerçures et ampoules ; en lavements dans l'irritation intestinale ; en gargarismes dans les inflammations de la gorge et de la bouche. Autrefois, on donnait couramment des tronçons de racine séchée et épluchée à mâcher aux jeunes enfants, au moment de la poussée des dents. Dans l'usage interne, on utilise la macération à froid de racine pulvérisée (1-3 p. 100 ; 2 ou 3 petites tasses par jour), dans la toux par irritation de l'arrière-gorge, la toux des enfants, la gastrite, l'entérite, la dysenterie, la constipation.

— Pierre LIEUTAGHI

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • MALVALES

    • Écrit par Georges MANGENOT
    • 1 922 mots
    • 7 médias
    ...arbustives ; et aussi quelques herbes, érigées ou lianescentes), presque entièrement tropicaux, Malva ( mauves : 30 espèces herbacées ; ) et Althaea ( guimauves : 25 espèces herbacées) – ces deux derniers d'Europe et d'Asie tempérée – sont connus surtout par leurs espèces ornementales (...

Voir aussi