ORANGES GUERRE DES (1801)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Conflit qui opposa le Portugal à l'Espagne, poussée par la France. La guerre des Oranges tire son nom d'un incident héroï-comique survenu devant la place portugaise d'Elvas. Les Espagnols auraient, par dérision, offert des oranges aux défenseurs. L'origine castillane de cette histoire est évidemment contestée par les Portugais.

Les rapports entre les deux puissances péninsulaires s'étaient détériorés depuis que l'Espagne avait conclu la paix avec la Convention, en 1795, et ils avaient encore empiré pendant le Directoire. À partir de 1801, le gouvernement espagnol, incapable de résister plus longtemps aux pressions de son nouvel allié, Bonaparte, se trouvait pratiquement en état de guerre avec les Bragance. Dans la matinée du 20 mai, un corps espagnol pénétra dans l'Alentejo, prit la ville frontière d'Olivença et fit le siège d'Elvas et de Campo Major. Après la défaite d'Arronches, l'armée portugaise se retira. Les Anglais, soucieux de ne pas compromettre les négociations avec la France, s'étaient abstenus d'intervenir en faveur des Portugais. Un premier traité, signé à Badajoz, ne fut pas ratifié, le Premier consul estimant qu'il n'y trouvait pas son compte. Il s'agissait pour la France de fermer les ports portugais aux forces navales britanniques. Un second traité, signé à Madrid le 29 septembre, rétablit la paix entre l'Espagne et le Portugal, ce dernier ayant cédé aux exigences françaises. L'Espagne se vit attribuer Olivença. Quant aux Anglais, l'occasion leur parut bonne pour occuper, à titre de précaution, Madère et les possessions portugaises de l'Inde.

—  Jean de PINS

Écrit par :

  • : archiviste-paléographe, conservateur d'archives au ministère des Affaires étrangères

Classification

Pour citer l’article

Jean de PINS, « ORANGES GUERRE DES (1801) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-des-oranges/