GOIÂNIA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ville brésilienne, Goiânia est créée en 1933 pour remplacer Goiás, l'ancienne capitale de l'État homonyme, qui n'était qu'une toute petite ville correspondant alors au sous-développement de la presque totalité de cet État de l'intérieur brésilien. La marche vers l'ouest de la colonisation brésilienne et l'utilisation, pour l'élevage extensif ou pour des cultures diverses, de l'espace de l'État de Goiás ainsi que la découverte de richesses minérales dans le sous-sol ont incité le gouvernement à remplacer l'ancienne capitale par une ville nouvelle, construite à cet effet au terminus de la voie ferrée qui la relie au Sud-Est brésilien. Goiânia devient officiellement la capitale de l'État de Goiás en 1937, et compte, dès 1940, 48 000 habitants. Selon les estimations de 2009, elle abritait 1 282 000 habitants, démonstration de la rapidité de son essor. Tous les services administratifs s'y concentrent, ainsi que de très nombreux commerces, de multiples succursales bancaires et un certain nombre d'ateliers artisanaux ou même de petits établissements industriels liés au développement du marché régional de l'État de Goiás. La capitale, équipée d'un aéroport, est desservie par la voie ferrée, mais aussi par un réseau de routes en étoile, aboutissant à une gare routière très importante pour le transport des passagers comme pour celui des marchandises.

Brésil : carte administrative

Brésil : carte administrative

carte

Carte administrative du Brésil. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Goiânia a été édifiée selon un plan en damier, avec des constructions très éparses, constituées entièrement de maisons individuelles entourées de leur jardin et de leur cour ; mais l'essor de sa fonction commerciale en tant que centre d'une zone rurale en expansion et le développement de son rôle industriel ont provoqué un très brutal changement dans le paysage du centre-ville : au long des grandes avenues, un certain nombre d'anciennes maisons ont été remplacées par des gratte-ciel qui abritent principalement des banques et symbolisent le deuxième âge de l'État de Goiás. Les activités commerciales et industrielles s'étendent au nord de la ville, alors que la zone résidentielle se situe plutôt au sud.

—  Michel ROCHEFORT

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Michel ROCHEFORT, « GOIÂNIA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/goiania/