HOUNSFIELD GODFREY NEWBOLD (1919-2004)

Ingénieur scientifique britannique, lauréat du prix Nobel de physiologie ou médecine 1979 pour l'ensemble de ses travaux ayant permis la mise au point et le développement de la technique du scanner.

Né le 28 août 1919 près de Newark, dans le Nottinghamshire, Godfrey Newbold Hounsfield est le cinquième enfant d'un ancien ouvrier métallurgiste ayant choisi de devenir fermier au lendemain de la Première Guerre mondiale. Il confiera plus tard le bonheur qui fut le sien, enfant, dans la ferme de son père où il put développer sans limite ses talents de jeune bricoleur. Il goûte tout particulièrement les expérimentations sur la mécanique électrique des machines agricoles. De onze à dix-huit ans, il multiplie les expériences, construit ses propres machines. Il n'évite pas alors quelques-uns des accidents auxquels s'exposent les jeunes bricoleurs férus du maniement des substances explosives. Soucieux de savoir à quelle altitude peut s'élever un projectile propulsé par de l'acétylène, il manque ainsi de disparaître avec l'ensemble de son dispositif.

Parallèlement, il ne brille guère à l'école de Newark où les seules disciplines qui l'intéressent sont la physique et les mathématiques. Faute de diplômes, son premier emploi, dans le bâtiment, est fort modeste. C'est alors le début de la Seconde Guerre mondiale. Passionné par les avions et leurs moteurs, le jeune homme remue ciel et terre pour s'engager dans la Royal Air Force. On l'encourage alors à étudier la mécanique radio ; il passe le reste de la guerre en tant qu'instructeur, d'abord au Royal College of Science de Londres puis à la Cranwell Radar School. Après la guerre, une bourse l'aidera à parfaire sa formation technique au sein de la Faraday House Electrical Engineering.

En 1951, Hounsfield rejoint les rangs du groupe industriel E.M.I. (Electronic and Musical Industries). Dans un premier temps, il travaille sur les questions relatives aux radars et aux armes téléguidées. Puis, il commence, à partir de 1958, à se passio [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : docteur en médecine, journaliste, chroniqueur médical sur le site d'information Slate.fr

Classification


Autres références

«  HOUNSFIELD GODFREY NEWBOLD (1919-2004)  » est également traité dans :

IMAGERIE MÉDICALE

  • Écrit par 
  • Maurice LAVAL-JEANTET
  •  • 4 886 mots
  •  • 31 médias

Dans le chapitre « Scanner X »  : […] la technologie et un appui industriel : en radiologie, il est peu de génies solitaires. En Angleterre, à la même époque, un autre neuroradiologiste, Ambrose, rencontrait à un repas d'universitaires un ingénieur et physicien, Hounsfield, et lui soumettait le même problème. On connaît la suite, et le développement du premier scanner […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imagerie-medicale/#i_32894

INVENTION DU SCANNER X

  • Écrit par 
  • Guy PALLARDY
  •  • 209 mots
  •  • 1 média

Utilisant ces travaux et disposant de puissants ordinateurs de calcul, un ingénieur au centre de recherches de la firme britannique E.M.I. (celle, entre autres, des Beatles), Godfrey N. Hounsfield, réalise des images en coupes à partir de mesures du rayonnement résiduel produit par un tube à rayons X se déplaçant autour d'un crâne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/invention-du-scanner-x/#i_32894

Pour citer l’article

Jean-Yves NAU, « HOUNSFIELD GODFREY NEWBOLD - (1919-2004) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/godfrey-newbold-hounsfield/