Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

CAMPAGNOLA GIULIO (1482-apr. 1514)

Fils de l'écrivain Girolamo Campagnola, élevé dans le milieu cultivé de Padoue, Giulio Campagnola, d'après les auteurs contemporains, parlait à treize ans le grec et le latin, chantait, jouait du luth, dessinait d'après Bellini et Mantegna. On est moins bien renseigné sur sa carrière de peintre et de graveur. Il participe, avec Girolamo del Santo et Domenico Campagnola au décor de la Scuola del Carmine à Padoue, où il exécute trois fresques (Nativité de la Vierge, Présentation au temple, Mariage de la Vierge). On ne peut lui attribuer avec certitude qu'un petit nombre de gravures et un frontispice pour l'imprimeur Alde Manuce. Mais les pièces attestées révèlent un style bien défini, sensible aux innovations de la peinture contemporaine, à la rigueur d'un Mantegna, par ses silhouettes nettement dessinées, comme à la sensibilité « atmosphérique » de Giorgione, par les horizons champêtres dont il encadre ses nus féminins, par sa technique aussi, un « pointillisme » qui lui est très personnel et par lequel il s'applique à transposer les modulations du clair-obscur.

— Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Voir aussi