VILLANI GIOVANNI (1280-1348)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chroniqueur florentin, Giovanni Villani fit une carrière très classique de négociant, voyageant beaucoup durant une période initiale de formation (entre 1302 et 1308), puis occupant d'importantes fonctions politiques à Florence. Entraîné dans la faillite des Bardi et des Peruzzi en 1345, il meurt trois ans plus tard de la peste noire.

Sa Nuova Cronica, en douze livres, se présente comme tous les ouvrages de ce type, commençant aux temps les plus reculés (les origines mythiques de Florence) pour aboutir à la période vécue par son auteur (elle s'achève sur l'année 1346). C'est alors qu'il fait œuvre originale : son goût, remarquable eu égard à l'époque et lié à ses connaissances d'homme d'affaires, pour l'économie et les énumérations statistiques, son sens de la complexité des facteurs historiques rendent son œuvre irremplaçable comme source de l'histoire de Florence et de l'Italie de ce temps. Après sa mort, son frère Matteo, puis son neveu Filippo poursuivirent le récit jusqu'à l'année 1364.

—  Gérard RIPPE

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Gérard RIPPE, « VILLANI GIOVANNI - (1280-1348) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-villani/