EDERLE GERTRUDE (1906-2003)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'Américaine Gertrude Ederle, première femme à traverser la Manche à la nage, fut l'une des sportives les plus célèbres de son pays durant les années 1920.

Née le 23 octobre 1906 à New York, Gertrude Caroline Ederle s'initie très tôt à la natation. Elle est l'une des premières à assimiler parfaitement le crawl à huit temps (huit battements des pieds pour un mouvement de bras complet). De 1921 à 1925, elle établit vingt-neuf records des États-Unis ou du monde. En 1922, la jeune femme bat sept records en un seul après-midi, à Brighton Beach, dans l'État de New York. Deux ans plus tard, elle brille aux jeux Olympiques de Paris : médaillée de bronze sur 100 mètres (1 min 14,2 s), derrière ses compatriotes Ethel Lackie (1 min 12,4 s) et Mariechen Wehselau (1 min 12,8 s), comme sur 400 mètres (6 min 4,8 s), devancée par deux autres Américaines, Martha Norelius (6 min 2,2 s) et Helen Wainwright (6 min 3,8 s), elle obtient, associée à Euphrasia Donnelly, Ethel Lackie et Mariechen Wehselau, la médaille d'or à l'occasion du relais 4 fois 100 mètres (4 min 58,8 s, record du monde).

En 1925, Gertrude Ederle essaie, en vain, de traverser la Manche à la nage. L'année suivante, elle retourne en France pour relever une nouvelle fois ce défi. Alors que la plupart des connaisseurs de la natation tout comme le grand public doutent fortement qu'une femme puisse accomplir un tel exploit, elle s'élance du cap Gris-Nez, près de Calais, le 6 août 1926, au petit jour ; elle rejoint la côte anglaise sur la plage de Kingsdown, près de Deal, à l'issue de 14 heures et 32 minutes d'efforts dans une mer agitée. Elle améliore à cette occasion le record du monde masculin, établi en 1923 par l'Italo-Argentin Sebastian Tiraboschi, de 1 heure et 59 minutes. Lorsqu'elle rentre à New York, Gertrude Ederle est accueillie comme une star à Broadway. Elle devient alors professionnelle, mais connaît de multiples difficultés. En 1933, elle souffre d'une grave blessure au dos et doit interrompre temporairement ses activités. En 1939, la jeune femme apparaît cependant dans le spectacle Aquacade, organisé par Billy Rose à l'occasion de l'Exposition universelle de New York.

Souffrant de troubles de l'audition permanents depuis sa traversée de la Manche, Gertrude Ederle enseigne par la suite la natation à des enfants sourds et muets. Elle s'éteint le 30 novembre 2003 à Wyckoff, dans le New Jersey.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« EDERLE GERTRUDE - (1906-2003) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/gertrude-ederle/