GREER GERMAINE (1939- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Essayiste et militante féministe, née le 29 janvier 1939 à Melbourne (Australie), Germaine Greer fait ses études à Melbourne et à Sydney, avant d'obtenir en 1967 son doctorat de littérature à Cambridge. Tantôt actrice, tantôt animatrice de télévision, elle rédige des articles pour des revues et enseigne à l'université de Warwick avant de publier son premier livre, The Female Eunuch (La Femme eunuque, 1970). Elle y remet en cause la liberté sexuelle des femmes, postulant que leur passivité dans l'acte sexuel, caractéristique du castrat (d'où le titre de son ouvrage), est en fait un rôle imposé par l'histoire et par les femmes elles-mêmes. Ne craignant pas la controverse, elle affronte l'écrivain Norman Mailer sur la question de la libération de la femme en avril 1971, à l'hôtel de ville de New York. Ce débat fera l'objet d'un documentaire réalisé en 1979, Town Bloody Hall. Germaine Greer s'installe en Italie et continue à donner des cours, mais retourne par la suite en Angleterre.

Elle publie également The Obstacle Race : the Fortunes of Women Painters and their Work (1979), Sex and Destiny : the Politics of Human Fertility (Sexe et Destinée, 1984), The Change : Women, Ageing and the Menopause (Le Passage, l'expérience de la ménopause, 1991) et Slip-shod Sibyls : Recognition, Rejection, and the Woman Poet (1995). En 1999 paraît The Whole Woman (La Femme entière, 1999), ouvrage dans lequel Germaine Greer dénonce nombre des prétendues avancées que le mouvement féministe aurait obtenues, les présentant comme de simples concessions de l'establishment masculin. Bien accueillie par la critique, la biographie révisionniste qu'elle signe sur Anne Hathaway, Shakespeare's Wife (2007), jette le doute sur les anciens portraits de cette femme, auparavant décrite comme une séductrice illettrée avec laquelle Shakespeare aurait été malheureux en mariage.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« GREER GERMAINE (1939- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/germaine-greer/