GERBILLE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Petit rongeur terrestre fouisseur au pelage sable. Répartition géographique : Afrique et une partie de l'Eurasie (de la Turquie jusqu'à la Chine). Habitat : déserts, savanes et steppes. Classe : Mammifères ; ordre : Rongeurs ; sous-ordre : Myomorphes ; famille : Gerbillidés.

Les gerbilles, au sens large, représentées par une centaine d'espèces, possèdent un corps minuscule très ramassé et une tête ornée de grandes vibrisses blanches et de petites oreilles. Elles ont une ouïe et une vue très développées. Leurs pattes postérieures sont plus longues que leurs pattes antérieures mais, contrairement aux gerboises qui cohabitent parfois avec elles, elles ne sautent guère. La couleur de leur robe est proche de celle du sable sur lequel elles vivent, c'est-à-dire jaune, ocre ou brune. Leur espérance de vie est de un à deux ans.

Leur taille varie de 15 centimètres (queue comprise) pour la gerbille naine, qui pèse 10 grammes, à 40 centimètres de longueur (dont une queue de 20 cm) pour la gerbille géante dont le poids atteint les 200 grammes.

Granivores, les gerbilles se nourrissent parfois d'insectes ou d'escargots. Elles recherchent les graines couvertes de rosée qu'elles déposent dans leurs terriers pour faire des réserves d'eau.

En général solitaire et sédentaire, chaque gerbille creuse dans son territoire des terriers pour se protéger du soleil. Parfois, lorsque la nourriture est abondante, les gerbilles peuvent se regrouper par deux ou trois. Les mériones, qui appartiennent à la famille des gerbilles, ont une vie sociale beaucoup plus complexe : elles forment de petites colonies. Elles emmagasinent de la nourriture et hibernent, comme nombre de gerbilles, mais toujours en groupes. Certaines femelles, en période de chaleur, quittent la colonie pour s'accoupler avec des mâles voisins, puis rejoignent le clan, ce qui évite la consanguinité.

La gestation dure de trois semaines à un mois, selon les espèces. Le nombre de portées, qui peut aller jusqu'à trois par an, est fonction des conditions climatiques et de la nourriture. Les jeunes, de trois à cinq par portée, seront allaités pendant trois semaines.

Animaux de laboratoire, voire de compagnie, les gerbilles peuvent cependant être nuisibles par les dégâts qu'elles occasionnent dans les cultures ou par les puces qu'elles transportent, qui peuvent transmettre la peste à l'homme.

—  Marie-Claude BOMSEL

Écrit par :

Classification


Autres références

«  GERBILLE  » est également traité dans :

DÉSERTS

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Huguette GENEST, 
  • Francis PETTER
  •  • 20 848 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Animaux utilisant uniquement l'eau métabolique »  : […] La plupart des rongeurs désertiques, comme Gerbillus gerbillus et Meriones libycus du Sahara, non seulement ne boivent jamais, mais peuvent être conservés en captivité sans perdre de poids avec une nourriture sèche ne contenant que 10 p. 100 d'eau et dans une humidité relative très inférieure à 50 p. 100. B. Schmidt-Nielsen (1954) a constaté les mêmes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deserts/#i_41044

RONGEURS ET LAGOMORPHES

  • Écrit par 
  • Robert MANARANCHE, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 2 880 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Les Myomorphes »  : […] C'est dans le sous-ordre des Myomorphes que l'on rencontre les formes les plus communes, les plus cosmopolites et souvent aussi les plus nuisibles pour l'homme. Les Myomorphes semblent dériver d'un ancêtre du groupe souche des Sciuravidés, rongeurs nord-américains apparaissant à l'Éocène inférieur et disparaissant à l'Oligocène. Les Sciuravidés seraient également la souche des Cylindrodontidés, c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rongeurs-et-lagomorphes/#i_41044

Pour citer l’article

Marie-Claude BOMSEL, « GERBILLE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerbille/