CARPENTIER GEORGES (1894-1975)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Liévin-lès-Lens, Georges Carpentier amorça sa carrière à treize ans, fut champion de France des poids welter à dix-sept ans puis, quelques mois plus tard, champion d'Europe de cette catégorie. À dix-neuf ans, il devint champion d'Europe des poids lourds en battant par K.-O. à la quatorzième reprise l'Anglais Bombardier Wells auquel il rendait douze kilos. Sa carrière ayant été interrompue par la guerre de 1914-1918, il remporte le titre de champion du monde des poids mi-lourds le 2 octobre 1920 contre l'Américain Battling Levinski. C'est le 2 juillet 1921 à New Jersey qu'il vécut le moment le plus important de sa vie sportive en échouant devant Jack Dempsey dans sa tentative pour conquérir le titre mondial des poids lourds (il fut mis K.-O. à la quatrième reprise). Sa défaite le 26 septembre 1922 devant le Sénégalais Battling Siki, auquel il abandonna tous ses titres, fut le prélude à une rapide retraite.

Georges Carpentier

photographie : Georges Carpentier

photographie

Le boxeur français Georges Carpentier (1894-1975), en 1921. Il a remporté le titre de champion du monde des poids mi-lourds contre l'Américain Battling Levinski, en 1920, avant de s'incliner pour la couronne des lourds face à Jack Dempsey, en 1921. 

Crédits : Topical Press Agency/ Getty Images

Afficher

Georges Carpentier a un prestigieux palmarès : 96 victoires (51 avant la limite), 5 matchs nuls et 15 défaites (8 avant la limite). Avec les titres de champion d'Europe et de champion du monde, ce palmarès témoigne de son exceptionnel talent. Pour ce boxeur d'exception, le K.-O. était la conclusion naturelle d'un combat rationnellement mené. Georges Carpentier devait son efficacité à la vitesse avec laquelle il portait ses coups, d'une exemplaire précision.

—  Roland MESMEUR

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Roland MESMEUR, « CARPENTIER GEORGES - (1894-1975) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-carpentier/