PÓLYA GEORGE (1887-1985)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

George Pólya est une des grandes figures mathématiques du xxe siècle : par l'étendue et la variété de son œuvre, par sa personnalité, par sa popularité. Héritier de la tradition hongroise, homme d'esprit et de culture, passionné par la science et par l'enseignement, il fut l'un des grands savants européens que la guerre amena aux États-Unis. Au cours de sa longue vie active — il donna encore un cours de combinatoire à l'âge de quatre-vingt-onze ans, qui fut rédigé et édité en 1983 —, il publia près de deux cent cinquante articles scientifiques et sept ouvrages, dont les plus connus sont le « Pólya-Szegö » (Aufgaben und Lehrsatze der Analysis, 1924), qui fut la bible de plusieurs générations d'analystes, et surtout How to Solve It ? (1945), qui fut traduit en seize langues (en français : Comment poser et résoudre un problème ?) et diffusé à un million d'exemplaires. Le plus significatif de ses livres accessibles à un très grand public a pour titre français Les Mathématiques et le raisonnement plausible (1958) ; lui seul suffit à expliquer le rôle considérable et permanent de Pólya dans l'enseignement mathématique. Il collabora avec de nombreux mathématiciens de premier plan. Parmi eux, Gabor Szegö, son cadet de sept ans, mérite une mention spéciale : leur collaboration fut constante, comme leur amitié, et leurs vies sont inséparables.

George Pólya naquit à Budapest le 13 décembre 1887, dans une famille de la bourgeoisie intellectuelle. Après le lycée, il commença à étudier la médecine et le droit. Puis il se tourna vers le grec et le latin. Puis vers la philosophie, la physique et les mathématiques. Enfin, il opta pour les mathématiques. Il explique son choix en ces termes : « Je ne me suis pas trouvé assez bon pour la physique, et trop pour la philosophie ; entre les deux, il y avait les mathématiques » (extrait d'une interview qu'il donna à l'âge de quatre-vingt-dix ans). Ses grandes références, à l'époque, sont Ernst Mach et Hippolyte Taine. Sa thèse (1912) porte sur l'interprétation des probabilités comme volumes ou r [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean-Pierre KAHANE, « PÓLYA GEORGE - (1887-1985) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-polya/