HODGSON GEORGE (1893-1983)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le nageur canadien George Hodgson, plusieurs fois recordman du monde, remporta deux titres olympiques lors des Jeux de Stockholm en 1912. Durant trois ans, il resta invaincu dans les compétitions internationales. Il fallut attendre onze ans pour que le record du monde qu'il établit sur 1 500 mètres nage libre en 1912 soit battu.

George Hodgson est né le 12 octobre 1893 à Montréal. Nageur de qualité, il avouera pourtant n'avoir jamais pris le moindre cours de natation ni bénéficié des conseils d'aucun entraîneur ; il attribuera ses succès à son excellente condition physique naturelle.

Il multiplie les exploits durant les jeux Olympiques de Stockholm, en 1912. Il bat le record du monde du 1 500 mètres dès les séries éliminatoires (22 min 23 s). En finale, il réalise un exploit mémorable : dans la même course, il bat trois records du monde. Il parcourt en effet les 1 000 premiers mètres en 14 min 37 s, ce qui constitue le nouveau record sur cette distance, et remporte l'épreuve en 22 minutes, retranchant 23 secondes à son récent record ; mais, plutôt que de s'arrêter pour savourer sa victoire, il poursuit son effort sur un peu plus de 109 mètres, ce qui lui permet de battre le record du monde du mile. Durant cette course, ses concurrents sont réduits au rôle de faire-valoir : le deuxième, le Britannique John Hatfield, est relégué à 39 secondes. Quatre jours plus tard, il se trouve au départ de la finale du 400 mètres. Cette fois, John Hatfield lui tient la dragée haute, mais George Hodgson parvient à s'imposer de peu (1,4 s), en battant le record du monde (5 min 24,4 s). Âgé de dix-huit ans, George Hodgson arrête la compétition après ses triomphes de Stockholm.

George Hodgson fut le premier champion à apporter au Canada des titres olympiques en natation. Ce pays devra attendre soixante-douze ans avant de renouer avec la médaille d'or aux Jeux, Alex Baumann (200 mètres quatre nages, 400 mètres quatre nages), Victor Davis (200 mètres papillon) et Anne Ottenbrite (200 mètres brasse) montant sur la plus haute marche du podium aux Jeux de Los Angeles en 1984. George Hodgson, qui s'éteint le 1er mai 1983 à Montréal, n'assistera pas à leurs victoires...

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« HODGSON GEORGE - (1893-1983) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/george-hodgson/