BEKESY GEORG VON (1899-1972)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En tant que directeur du laboratoire de recherche du réseau téléphonique hongrois (1923-1946), Bekesy travailla sur le problème de la communication à longue distance et s'intéressa au mécanisme de l'audition. Au laboratoire du téléphone, puis à l'université de Budapest (1939-1946), à l'Institut Kungliga Karolinska de Stockholm (1946-1947) et aux États-Unis, à l'université Harvard, il mena des recherches intensives qui conduisirent à la construction de deux modèles de cochlée (partie de l'oreille interne) et d'instruments hautement sensibles qui permirent de comprendre le processus de l'audition, de discriminer certaines formes de surdité et de choisir plus sûrement un traitement approprié.

Depuis le milieu du xixe siècle, on savait que le tissu vibratoire le plus important pour l'ouïe est la membrane basilaire qui s'étend sur la longueur de la cochlée en hélice et qui la divise en deux canaux internes. Tôt dans sa carrière, Bekesy découvrit que le son se propage le long de la membrane basilaire sous forme de train d'ondes, et, à Harvard, il fut en mesure de démontrer que ces ondes formaient des crêtes à divers endroits sur la membrane : les basses fréquences vers l'extrémité de la cochlée, et les hautes fréquences près de son entrée ou base. Il découvrit que la localisation des récepteurs nerveux et le nombre des récepteurs impliqués sont les facteurs les plus importants pour la détermination de la hauteur et de l'intensité du son. On peut trouver un résumé de ses travaux dans deux de ses livres, Experiments in Hearing (1960) et Sensory Inhibition (1967). Il reçut le prix Nobel de physiologie en 1961.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  BEKESY GEORG VON (1899-1972)  » est également traité dans :

AUDITION - Acoustique physiologique

  • Écrit par 
  • Pierre BONFILS, 
  • Yves GALIFRET, 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 14 763 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « L'hypothèse de la résonance »  : […] L'hypothèse de la résonance a acquis son statut scientifique lorsqu'elle a bénéficié de l'autorité de Helmholtz . Elle est fondée sur la géométrie de la membrane basilaire. Alors que le diamètre de la cochlée diminue de la base (2 mm) au sommet (1 mm), la membrane basilaire présente une variation inverse : elle est large de 0,1 mm à la base et de 0,5 mm à l'apex, pour une longueur de 34 mm (chez […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/audition-acoustique-physiologique/#i_9497

Pour citer l’article

« BEKESY GEORG VON - (1899-1972) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-von-bekesy/