GÉOLOGIE DES HYDROCARBURES CONVENTIONNELS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les hydrocarbures résultent de la dégradation à long terme de la matière organique (d'origine biologique) piégée dans des sédiments. Cette transformation s'effectue au cours de l'enfouissement des roches dans le bassin sédimentaire sous l'effet de l'augmentation de la température et de la pression. La roche renfermant la matière organique est appelée roche mère. À faible profondeur, une dégradation d'origine bactérienne peut être à l'origine de la formation de gaz. À profondeur moyenne, donc à température moyenne, la dégradation thermique produit des hydrocarbures liquides (pétrole). Pour des grandes profondeurs et températures (températures supérieures à 100 0C, ce qui implique une profondeur supérieure à 3 000 mètres avec un gradient géothermique usuel de 30 0C/km), la dégradation thermique permet d'obtenir du gaz. Les hydrocarbures mobiles (pétrole et gaz), sous l'effet de la pression, ont tendance à quitter leur roche mère, si celle-ci est perméable (pores reliés entre eux, fractures naturelles), et à migrer vers le haut. En remontant vers la surface, ils peuvent s'accumuler dans des structures géologiques appelées pièges. C'est le cas classique d'une couche perméable, appelée roche magasin ou roche réservoir (grès, calcaire fracturé...), recouverte d'une couche imperméable (argile...). Pour qu'il y ait gisement conventionnel d'hydrocarbures, il faut que la roche mère soit suffisamment perméable pour laisser partir tout ou partie de ses hydrocarbures, et que la roche magasin soit elle aussi suffisamment perméable pour qu'un simple forage suffise à extraire une proportion notable des hydrocarbures qu'elle contient. Les gaz de schiste sont des gaz qui sont restés dans la roche mère, celle-ci n'étant pas ou très peu perméable. Ce sont des hydrocarbures dits non conventionnels car ils ne peuvent être extraits par de simples forages. Leur exploitation demande des techniques d'extraction plus complexes et plus coûteuses.

—  Pierre THOMAS

Écrit par :

  • : professeur de géologie à l'École normale supérieure de Lyon

Classification

Pour citer l’article

Pierre THOMAS, « GÉOLOGIE DES HYDROCARBURES CONVENTIONNELS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/geologie-des-hydrocarbures-conventionnels/