GAZIANTEP

Ville de la Turquie du Sud-Est, Gaziantep est l'héritière d'une très modeste agglomération. La ville d'Ayintáb (Antep) s'est développée dans des conditions obscures aux xiie et xiiie siècles, parallèlement à l'abandon du centre antique plus important de Doliché (Duluk), à une dizaine de kilomètres au nord ; sans doute, ses ressources encore plus abondantes attirèrent-elles les Turcs. Pendant leurs opérations contre le Comité national kémaliste, elle opposa une longue résistance aux Français (d'août 1920 au 9 févr. 1921) et y gagna le nom de Gazi la Victorieuse. La ville s'est beaucoup développée depuis cette époque ; l'établissement de la frontière syro-turque a favorisé le développement d'un centre régional dans un secteur qui gravitait jusque-là dans l'orbite d'Alep. Un raccourci du chemin de fer de Bagdad, passant par la ville et évitant Alep, a été construit. La ville est un grand centre industriel moderne sur la route de la côte méditerranéenne ; elle possède des industries textiles, mécaniques, alimentaires, et elle est le grand centre de conditionnement des pistaches de la région. Elle produit du vin, de l'anis et du tabac. Elle est aussi renommée pour ses objets en cuivre martelé. Sa population a connu une progression rapide : 62 000 habitants en 1945, 125 000 en 1960, 603 000 en 1990 et 853 000 en 2000. Une université y a été créée.

Turquie : carte administrative

Turquie : carte administrative

carte

Carte administrative de la Turquie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

—  Xavier de PLANHOL

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-Sorbonne, membre de l'Academia Europaea

Classification

Pour citer l’article

Xavier de PLANHOL, « GAZIANTEP », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaziantep/