CRAMER GABRIEL (1704-1752)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Genève, Cramer devint dès l'âge de vingt ans professeur de mathématiques à l'université de cette ville. Son ouvrage le plus célèbre est un traité sur les courbes algébriques, Introduction à l'analyse des lignes courbes algébriques, publié en 1750. Cet ouvrage contient la première démonstration du théorème qui affirme qu'une courbe de degré n est en général déterminée par la donnée de n(n + 3)/2 points ; il contient également la notion de déterminant, étudié à propos du problème de la recherche d'une courbe plane passant par des points donnés. Éditeur des ouvrages des Bernoulli, Cramer fit des recherches en physique (travaux sur les causes physiques de la forme sphérique des planètes et sur le mouvement de leurs apsides, en 1730), en géométrie analytique (étude des cubiques, en 1746), en histoire des mathématiques.

—  Jacques MEYER

Écrit par :

Classification

Autres références

«  CRAMER GABRIEL (1704-1752)  » est également traité dans :

NOTATION MATHÉMATIQUE

  • Écrit par 
  • Hans FREUDENTHAL
  •  • 10 388 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les indices »  : […] Alors que l'écriture cartésienne des exposants fut immédiatement acceptée, le progrès des indices fut plus difficile. On ressentit assez tôt le besoin d'arranger plus systématiquement les notations dans les figures géométriques et dans des formules algébriques par l'usage de lettres avec des indices. Chez Stevin, on trouve des lettres avec des points : B, Ḃ, B̈ ; F. Van Schooten (1649) et Leibniz […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacques MEYER, « CRAMER GABRIEL - (1704-1752) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-cramer/