Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

CRAMER GABRIEL (1704-1752)

Né à Genève, Cramer devint dès l'âge de vingt ans professeur de mathématiques à l'université de cette ville. Son ouvrage le plus célèbre est un traité sur les courbes algébriques, Introduction à l'analyse des lignes courbes algébriques, publié en 1750. Cet ouvrage contient la première démonstration du théorème qui affirme qu'une courbe de degré n est en général déterminée par la donnée de n(n + 3)/2 points ; il contient également la notion de déterminant, étudié à propos du problème de la recherche d'une courbe plane passant par des points donnés. Éditeur des ouvrages des Bernoulli, Cramer fit des recherches en physique (travaux sur les causes physiques de la forme sphérique des planètes et sur le mouvement de leurs apsides, en 1730), en géométrie analytique (étude des cubiques, en 1746), en histoire des mathématiques.

— Jacques MEYER

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • NOTATION MATHÉMATIQUE

    • Écrit par Hans FREUDENTHAL
    • 10 338 mots
    • 1 média
    ...c'est d'abord une systématique des accents et des indices, puis l'indice général n, c'est-à-dire une variable ou indéterminée dans l'indice. Le plus important précurseur de méthodes plus rationnelles est certainement G. Cramer qui formule ce qu'on appelle la règle de Cramer (1750) :

Voir aussi