KLINGER FRIEDRICH MAXIMILIAN VON (1752-1831)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils d'une blanchisseuse de Francfort, étudiant en droit, comédien ambulant, puis officier en Russie, Klinger, qui fut l'ami de Goethe, est le dramaturge de la passion, de la liberté et de l'individualisme. Dans Les Jumeaux (Die Zwillinge, 1776), il aborde le problème des frères ennemis. Son drame Sturm und Drang (1776, Tempête et assaut) donnera son nom à tout le mouvement littéraire allemand de cette dernière partie du xviiie siècle et sera synonyme de révolte individuelle et antiféodale. Dans Stilpo et ses enfants (Stilpo und seine Kinder, 1777), Klinger appelle à la révolution. Damokles (1787) montre la fin tragique du révolutionnaire que les masses abruties ne comprennent pas.

L'œuvre romanesque de Klinger est, elle aussi, importante. Un cycle de neuf romans, tous écrits dans une langue drue et réaliste, offre la même critique acerbe de la société féodale. Parmi les plus réussis, il faut citer La Vie, les actions et la descente aux enfers de Faust (Fausts Leben, Taten und Höllenfahrt, 1791), L'Histoire de Raphaël d'Aquila (Geschichte Raphael de Aquilas, 1793), enfin Histoire d'un Teuton d'aujourd'hui (Geschichte eines Teutschen der neusten Zeit, 1798), où il s'attaque à un problème essentiel pour toute l'histoire allemande : celui des effets contradictoires de la Révolution française sur les intellectuels allemands, à la fois attirés par l'idéal qu'elle proclame et terrifiés jusqu'à la passivité par la violence qui s'est déployée en son nom.

—  Marie-Claude DESHAYES

Écrit par :

Classification


Autres références

«  KLINGER FRIEDRICH MAXIMILIAN VON (1752-1831)  » est également traité dans :

ROMANTISME

  • Écrit par 
  • Henri PEYRE, 
  • Henri ZERNER
  •  • 22 144 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Le préromantisme »  : […] Depuis 1900 environ, les historiens littéraires ont inventé la qualification de préromantique pour désigner les pionniers qui, dès le milieu du xviii e  siècle, mécontents de l'intellectualité parfois sèche qu'ils trouvaient autour d'eux, avaient déjà quelques pressentiments d'un climat nouveau de sensibilité et voulaient l'exprimer dans la littérature. Cette dénomination n'est pas très heureuse, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romantisme/#i_8880

STURM UND DRANG

  • Écrit par 
  • Pierre GRAPPIN
  •  • 2 230 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un phénomène de génération »  : […] En Allemagne, la réaction à la philosophie des Lumières apparaît vers 1770, particulièrement en Rhénanie. Le mouvement a eu pour centre des villes comme Darmstadt, Stuttgart, Francfort et Strasbourg, qui, bien que française, avait une université de langue allemande. Goethe, Klinger (1752-1831), H. L.  Wagner (1747-1779) étaient nés dans les pays du Rhin ; les frères Jacobi étaient de Düsseldorf, m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sturm-und-drang/#i_8880

Pour citer l’article

Marie-Claude DESHAYES, « KLINGER FRIEDRICH MAXIMILIAN VON - (1752-1831) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-maximilian-von-klinger/