POHL FREDERIK (1919-2013)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’écrivain américain Frederik Pohl explora à travers ses ouvrages de science-fiction, chargés de critique sociale, les conséquences à long terme de la technologie dans une société malade.

Frederik Pohl naît le 26 novembre 1919, à New York. Il quitte le lycée avant d’avoir terminé sa scolarité. À vingt ans, il fait cependant partie du comité de rédaction des magazines Astonishing Stories et Super Science Stories. Vers la fin des années 1930, il rejoint The Futurians, groupe qui cherche à promouvoir des ouvrages de science-fiction constructifs et tournés vers l’avenir. Cette association compte notamment parmi ses membres Isaac Asimov et Cyril Kornbluth, avec lesquels Pohl collabore dans les années 1950. (Il signe également plusieurs ouvrages avec Jack Williamson.) Frederik Pohl travaille un court instant dans une agence publicitaire, expérience qui inspire son ouvrage le plus connu, coécrit avec Kornbluth : The Space Merchants (1953, Planète à gogos) brosse ainsi un tableau satirique d’un monde dominé par les perspectives économiques de directeurs de la publicité. Parmi les autres romans de Pohl figurent Man Plus (1976, Homme-plus), récompensé par le prix Nebula, Gateway (1977, La Grande Porte), couronné par les prix Hugo et Nebula, Jem (1979, Jem : construction dune utopie), premier et unique roman qui recevra, en 1980 seulement, un National Book Award dans la catégorie ouvrage de science-fiction cartonné, ou encore All the Lives He Led (2011). Pohl signe également des nouvelles, une biographie de l’empereur romain Tibère (1960, coécrite avec Ernst Mason), les Mémoires The Way the Future Was (1978), un pamphlet sur la crise environnementale intitulé Our Angry Earth (1991, en collaboration avec Asimov), ainsi que le blog The Way the Future Blogs (lancé en 2009). Frederik Pohl meurt le 2 septembre 2013, à Arlington Heights (Illinois).

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« POHL FREDERIK - (1919-2013) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederik-pohl/