PROKOSCH FREDERICK (1908-1989)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Salué comme le créateur du « roman géographique » par Gide, Thomas Mann, Yeats, lors de la parution, en 1935, des Asiatiques (traduit en 1947), Frederick Prokosch n'a pas connu toute la renommée que son talent laissait espérer. Trop baroque pour répondre aux critères d'une reconnaissance officielle et trop classique pour exercer la séduction du non-conformisme, il semble le plus souvent hésiter entre les outrances du visionnaire et un réalisme de feuilleton. Deux cultures, il est vrai, s'affrontent en lui, et l'un de ses traducteurs est fondé à souligner que « le Nouveau Monde lui a appris à vivre et l'Ancien à écrire ».

Né de parents autrichiens le 1er mai 1908, à Madison, dans le Wisconsin, il étudie aux États-Unis mais aussi en France, en Allemagne, en Autriche, en Angleterre, notamment à Cambridge. Une thèse sur les Apocryphes chaucériens lui vaut un poste de professeur d'anglais à l'université de Yale (1931-1933), où son père avait été professeur de langues germaniques, et à l'université de New York. Un voyage en Asie lui inspire un premier roman, Les Asiatiques, dont le succès est immédiat et détermine sa carrière d'écrivain. Il mène alors une vie très active, s'adonne au sport, à la peinture, à la musique. Lors d'un séjour à Prague, en 1937, il écrit : « En ce moment, mes principales préoccupations sont le tennis, le squash, l'architecture baroque, l'archipel grec, la poésie latine du Moyen Âge et le souci d'éviter la vulgarisation de l'argent et de la publicité. » En 1936, il avait fait paraître un recueil de poèmes, The Assassins, qui lui avait valu les éloges de Yeats. Carnival (1938) et les poèmes choisis publiés en 1947 ne susciteront pas l'enthousiasme de la critique, qui jugera sévèrement une forme empruntée et parfois mièvre.

Avec The Seven who fled (Sept Fugitifs, 1948) paru en 1937 et Night of the Poors (La Nuit des humbles, 1949) se marque un certain déclin dans la notoriété de l'auteur. D'un séjour à Lisbonne, il rapporte The Skies of Europe et l'intrigue de The Conspirators (Les Conspirateurs, 1944), où la découverte de l'assassinat d'un agent na [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Raoul VANEIGEM, « PROKOSCH FREDERICK - (1908-1989) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/frederick-prokosch/