PARDO FRÉDÉRIC (1944-2005)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peintre français. Petit-fils d'un antiquaire, fils d'un galeriste (et filleul de Sartre), Frédéric Pardo, tôt familier du Louvre, s'y imprègne de l'art des primitifs flamands, des maîtres du Grand Siècle, des symbolistes et des préraphaélites. Initié à la tempera, il pratique cette technique patiente et rare sous l'effet d'hallucinogènes, produisant une imagerie minutieuse et psychédélique. Dandy parisien, prophète de la contre-culture, il fait partie de la « bande de la Coupole » avec Jean-Pierre Kalfon, Valérie Lagrange et Tina Aumont, qui sera sa compagne, ainsi que Philippe Garrel. Ce dernier le conduit au cinéma : en 1968, Pardo tourne Home Movie et joue dans La révolution n'est qu'un début de Pierre Clémenti, avant d'apparaître dans Le Berceau de cristal de Garrel (1975). Amateur d'orientalisme, portraitiste de ses amantes (dont Dominique Sanda) comme du président Mitterrand, l'artiste, pop, mystique, et surtout en marge, a inspiré un personnage des Amants réguliers de Garrel (2005).

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« PARDO FRÉDÉRIC - (1944-2005) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-pardo/