VARGAS FRED (1957- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Appréciée par quelques milliers d'amateurs dès la sortie de son deuxième roman, L'Homme aux cercles bleus (1992), Fred Vargas a vu les ventes de ses livres progresser de façon régulière pour atteindre et même dépasser, au début des années 2000, les niveaux atteints par des romancières américaines jusqu'alors considérées comme intouchables. Depuis cette date, ses livres, traduits dans plus de quarante pays, ont reçu de nombreuses récompenses en France et à l'étranger. Pars vite et reviens tard, un de ses romans les plus fameux, a été adapté au cinéma en 2007 par Régis Wargnier.

En 1986, Fred Vargas publie son premier roman policier, Les Jeux de l'amour et de la mort, dans la célèbre collection Le Masque. La jeune femme, alors âgée de vingt-neuf ans, est totalement inconnue à cette époque et tous les critiques, abusés par son pseudonyme, croient qu'il s'agit d'un romancier. À l'exception toutefois de ceux qui assistent cette année-là au festival du film policier de Cognac, au cours duquel Fred Vargas reçoit le prix du roman policier des mains de Léo Malet et d'Andrea Ferreol.

Pour comprendre le choix de son pseudonyme digne d'un danseur de tango argentin partons à rebrousse-temps jusqu'au 7 juin 1957. À Paris, chez les Audoin-Rouzeau, cette date est celle de la naissance de Frédérique et de Joëlle, sa sœur jumelle. Leur mère, la scientifique de la famille, est chimiste. Leur père travaille dans les assurances et fréquente le milieu surréaliste. Selon Fred Vargas, « il savait tout sur tout ». D'où la nécessité pour ses enfants de toujours être à la hauteur, car l'échec n'était pas chose admise, ni même envisageable.

Cette nécessité explique aussi pourquoi les trois enfants Audoin-Rouzeau ont choisi des secteurs d'activité qui ne soient pas investis par leur père. Stéphane, le frère aîné, est un historien, spécialiste de la Première Guerre mondiale. Joëlle choisit de peindre après avoir fréquenté [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  VARGAS FRED (1957- )  » est également traité dans :

POLICIER ROMAN

  • Écrit par 
  • Claude MESPLÈDE, 
  • Jean TULARD
  •  • 16 616 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le roman noir français »  : […] Dès 1966, Francis Ryck (Yves Delville, 1920-2007) apporte un ton inédit en créant dans ses ouvrages (de type « espionnage ») un personnage nouveau, marginal et contestataire, en proie au doute et à l'utopie ( Opération millibar ). Cinq ans plus tard, Jean-Patrick Manchette (1942-1995) publie L'Affaire N' Gustro (inspiré par l'enlèvement à Paris du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-policier/#i_48706

Pour citer l’article

Claude MESPLÈDE, « VARGAS FRED (1957- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fred-vargas/