BÉRANGER FRANÇOIS (1937-2003)

Chanteur libertaire français. Arrêtant ses études, François Béranger est brièvement ouvrier chez Renault, comme son père à l'origine, puis comédien itinérant dans la troupe de La Roulotte avant de vivre comme un traumatisme son service militaire en Algérie. C'est Mai-68 qui le fait éclore. Il signe en 1969 son premier 45-tours, Tranche de vie, dans le ton révolté d'Aristide Bruant dont il reprend À la Goutte d'or. À l'image de Catherine Ribeiro ou de Maxime Le Forestier, il se produit pour des partis d'extrême gauche, dans les comités de soutien ouvriers ou dans les fêtes politiques. Quatorze albums suivront, et un nombre impressionnant de concerts (jusqu'à cent) donnés chaque année jusqu'en 1982, date à laquelle il cesse d'enregistrer et de se produire. Il reprend à partir de 1989, mais de façon épisodique.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« BÉRANGER FRANÇOIS - (1937-2003) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-beranger/