KELSEY FRANCES (1914-2015)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Frances Oldham Kelsey, médecin, est connue pour avoir empêché, en 1960, alors qu’elle était experte médicale pour la Food and Drug Administration (F.D.A.), la mise sur le marché de la thalidomide, un sédatif, permettant ainsi d’éviter une épidémie de malformations à la naissance. Le médicament était alors largement utilisé en Europe, comme somnifère et pour soulager les nausées matinales chez la femme enceinte, et son autorisation de mise sur le marché aux États-Unis semblait n’être qu’une mesure de routine. Kelsey jugea insuffisantes les preuves de son efficacité et de son innocuité, et demanda à plusieurs reprises à la compagnie souhaitant le commercialiser de fournir davantage de documentation. La société protesta vigoureusement, mais Kelsey demeura inébranlable. À la fin de l’année 1961, il était devenu évident qu’une augmentation dramatique du nombre des malformations congénitales en Europe, en particulier au niveau des membres, était liée à l’usage de la thalidomide et, en 1962, la demande de licence fut retirée.

Frances Kelsey

Frances Kelsey

photographie

La pharmacologue américaine d'origine canadienne Frances Kelsey est d'abord connue pour avoir refusé en 1960 l'autorisation de mise sur le marché de la thalidomide, produit pharmaceutique qui devait se révéler responsable de graves malformations du fœtus. Elle est photographiée ici en 1962... 

Crédits : Bettmann/ Corbis

Afficher

Citoyenne américaine et canadienne, Frances Kathleen Oldham Kelsey naît le 24 juillet 1914 à Cobble Hill (Colombie-Britannique, Canada). Elle étudie à l’université McGill, où elle obtient un diplôme de bachelor (1934), un master (1935), puis un doctorat de pharmacologie (1938), avant un diplôme de médecine (1950) à l’université de Chicago, où elle enseignera la pharmacologie, tout comme à l’université du Sud-Dakota. Elle exerce aussi la médecine dans ce dernier État, avant de trouver un poste à la F.D.A. en 1960, administration qu’elle ne quittera qu’en 2005. Elle y devient chef de la division des nouveaux médicaments et prend la direction de la division des recherches scientifiques. Elle a beaucoup contribué à renforcer les règles de la F.D.A. et la rigueur des protocoles utilisés. Elle reçoit le President’s Award for Distinguished Federal Civilian Service aux États-Unis en 1962 et est nommée membre de l’Ordre du Canada juste avant sa mort, qui survient le 7 août 2015.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« KELSEY FRANCES - (1914-2015) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/frances-kelsey/